Les causes de la perte de cheveux chez la femme adulte

Les causes de la perte de cheveux chez la femme adulte

On parle souvent de la chute capillaire masculine. Mais les femmes peuvent également être concernées. Découvrez donc les causes de la perte de cheveux chez la femme adulte :

La génétique

Tout d’abord, la chute des cheveux peut avoir une cause génétique : on parle d’alopécie androgénétique. Cette perte de cheveux héréditaire réduit considérablement la durée de vie de la chevelure. Plus précisément, les follicules pileux se rétrécissent et les cheveux s’amincissent progressivement. La densité capillaire s’affaiblit alors, avec des zones plus dégarnies sur le sommet de la tête et autour de la raie.

En cas de calvitie héréditaire, on peut prescrire du finastéride ou du minoxidil. Mais leur efficacité n’est pas toujours au rendez-vous et leurs effets secondaires sont assez importants. Il est aussi possible d’envisager des implants capillaires et/ou une dermopigmentation du cuir chevelu.

Les problèmes de cuir chevelu

Ensuite, des soucis de cuir chevelu peuvent également entraîner des chutes de cheveux plus ou moins abondantes chez la femme. Cela de manière ponctuelle ou récurrente. En effet, un cuir chevelu non sain peut fragiliser les cheveux et entraîner leur chute.

Si vous perdez anormalement vos cheveux, étudiez donc votre cuir chevelu pour repérer des zones de sécheresse accrue, des rougeurs, des boutons ou tout autre aspect anormal. Les démangeaisons et les pellicules sont aussi de bons indicateurs. Si besoin, consultez un dermatologue sans attendre. Il vous donnera le traitement adéquat.

Les carences

Troisièmement, les carences peuvent aussi expliquer des chutes de cheveux chez une femme. N’ayant pas accès aux nutriments dont ils ont besoin, les cheveux s’affaiblissent peu à peu et se mettent à tomber.

Ces carences peuvent être liées à une mauvaise alimentation (régimes inadaptés, malnutrition…) ou à des problèmes d’absorption par l’organisme. Pour en savoir plus sur les carences pouvant causer une perte de cheveux, rendez-vous sur le blog santé de référence pour tout ce qui touche à votre santé.

Les désordres hormonaux

Puis, les désordres hormonaux sont une autre cause probable en cas de chute de cheveux féminine. Notamment, les troubles de la thyroïde ont un gros impact sur toutes les fonctions de l’organisme, y compris la pousse et la santé des cheveux. Un traitement adapté du trouble thyroïdien devrait régler le problème.

De même, chez la femme enceinte, la diminution du niveau d’œstrogènes peut mettre les follicules pileux en phase de repos. Ces changements hormonaux provoquent alors des pertes capillaires temporaires durant la grossesse et dans les mois suivant l’accouchement.

Le stress

Comme dans beaucoup de problèmes physiques, le stress est également un autre facteur à considérer en cas de perte massive de cheveux chez une femme. Le stress peut en effet perturber tout l’organisme, qui somatise de diverses façons. Parmi elles, la chute des cheveux est assez fréquente.

Elle peut survenir suite à un gros choc émotionnel ou se développer progressivement à cause d’un stress prolongé. En plus de la chute capillaire, le stress peut aussi entraîner un phénomène de pause des follicules pileux. Dès lors, les cheveux arrêtent de pousser.

Rassurez-vous, la perte de cheveux liée au stress est rarement permanente. Si vous réussissez à supprimer la cause de votre stress, votre état capillaire devrait revenir à la normale en quelques semaines voire mois.

Les mauvais traitements subis par vos cheveux

Enfin, vous observerez une chute de cheveux bien plus importante si vous les agressez constamment : coiffures trop serrées / tirées, usage de produits inadaptés, pose excessive d’extensions, brushings à répétition, etc. Ces mauvais traitements fragilisent vos cheveux et leurs racines, entraînant progressivement leur chute.

 

Pour y remédier, arrêtez simplement ces agressions et prenez soin de votre chevelure.

 

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des