Un chef-pâtissier italien de renom de passage dans Bellechasse

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Un chef-pâtissier italien de renom de passage dans Bellechasse
Le chef-pâtissier Ernst Knam en pleine discussion avec Claude Lepage, Daniel Pouliot et Réjean Bilodeau. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

SIROP D’ÉRABLE. Une délégation italienne menée par le pâtissier/chocolatier milanais Ernst Knam était de passage à Buckland, le vendredi 15 mars dernier, dans le cadre d’une tournée d’une semaine en terre québécoise.

Personnalité de renom dans son pays, M. Knam a produit divers ouvrages en plus d’écrire dans des revues et d’animer deux émissions de télévision. Il a été initié au sirop d’érable lors d’une activité à la Délégation du Québec à Rome en décembre dernier et pourrait être appelé à devenir un ambassadeur de ce produit dans son pays.

Après avoir rencontré des pâtissiers et des acériculteurs, en plus de visiter des cabanes à sucre, M. Knam et son entourage se sont arrêtés au Pub de Buckland afin d’en apprendre davantage sur l’histoire de ce produit. À cet effet, l’auteur et historien Réjean Bilodeau en a profité pour offrir aux visiteurs un bref historique sur la création de ce produit et sur les innovations marquantes de cette industrie.

«M. Knam a entendu parler des récits de Réjean Bilodeau et c’est la raison pour laquelle il est venu chez nous», indique Claude Lepage, agent culturel à la MRC de Bellechasse. Pour sa part, M. Bilodeau a qualifié cette visite du chef/pâtissier italien de «première percée intéressante à l’international pour notre titre de berceau mondial de la technologie acéricole.»

Porte-parole de la Délégation du Québec à Rome, Vanessa Antoniali est d’avis que cette visite du chef Knam pourrait avoir un impact important pour les importations vers l’Italie, en raison de sa popularité. «Il va dire à ceux qui le suivent que le sirop d’érable, c’est plus que le produit que les gens mettent sur leurs crêpes le matin.»

M. Knam s’est permis de jeter un œil aux ouvrages de Réjean Bilodeau portant sur Bellechasse en tant que berceau de la technologie acéricole.

Le principal intéressé semblait ravi de sa visite au Québec. «Pour moi, c’était important de venir ici et de récolter le plus d’information possible sur le sirop d’érable. J’ai déjà mené différentes expériences dans mon restaurant en Italie avec du chocolat, des gâteaux et des mousses auxquels j’ai ajouté du sirop d’érable, ce qui était très bien. C’est important d’en savoir davantage et dire aux à ceux qui me suivent à quel point c’est bon», indique le chef Knam qui, après son arrêt au Pub de la Contrée, s’est arrêté à la cabane à sucre des frères Gilles et Normand Aubin de Buckland.

Ce dernier a profité de sa visite au Québec pour rencontrer des pâtissiers et des acériculteurs, découvrir divers types de production et goûter différents produits comme le sucre et la tire d’érable. «J’ai pu déguster des aliments faits de sirop d’érable, alors c’était intéressant», poursuit M. Knam. La découverte de fournisseurs prêts à se lancer dans l’exportation était aussi dans les plans du chef qui entend revenir au Québec pour poursuivre ses recherches et ses découvertes.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des