Saint-Malachie: la salle O’farfadet disponible pour la communauté

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Saint-Malachie: la salle O’farfadet disponible pour la communauté
Un groupe de personnes aimerait voir la communauté de Saint-Malachie se réapproprier la salle O'farfadet pour la tenue d'activités diverses. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

COMMUNAUTÉ. L’Assemblée Vie Nouvelle Beauce-Bellechasse, propriétaire de l’édifice abritant l’ancienne salle O’farfadet à Saint-Malachie, souhaite redonner la salle à la communauté.

La salle étant depuis peu gérée par un comité extérieur à l’église, le groupe espère que la démarche permettra de changer certaines perceptions qui veulent que la salle soit dédiée uniquement aux activités de l’église, ce qui n’est pas le cas. «Lorsque le bâtiment est passé dans les mains de l’église il y a maintenant cinq ans, cela a changé passablement. Il est arrivé que des gens aient tenté de louer la salle et la démarche n’avait pu se faire pour diverses raisons. Il est peut-être le temps de proposer de nouveau ce bâtiment à la communauté pour que la salle soit utilisée davantage et non pas seulement pour les activités de l’église», estime Jean-Yves Marleau, l’un des membres du groupe.

De par sa situation, le bâtiment pourrait redevenir une alternative intéressante aux gens de Saint-Malachie et d’ailleurs

Avec l’absence d’une véritable salle communautaire à Saint-Malachie, le groupe est d’avis que la salle O’farfadet peut être utilisée davantage. «Des gens de l’église avaient manifesté le souhait que la salle ne soit pas louée avec permis d’alcool dans le passé. En faisant un comité à part, cela ne posera plus problème puisque ce n’est plus l’église qui sera le locateur, mais un comité ou une autre entité», acquiescent les autres membres du groupe présents à la rencontre.

L’Assemblée Vie Nouvelle pourrait demeurer propriétaire du bâtiment, mais cherche tout de même une alternative à la situation actuelle. La grandeur du bâtiment amène l’église et le groupe de bénévole qui la côtoie à se questionner sur la meilleure façon de faire. «Est-ce que cela passe par une coopérative, un simple comité qui en assure la gestion, ou si une vente serait la meilleure solution ? C’est là on en est la réflexion», indique M. Marleau, ajoutant que la municipalité n’avait pas encore montré d’intérêt à s’en porter acquéreure.

La salle peut facilement asseoir plus de 200 personnes et accueillir des événements de tout genre. Ajoute M. Marleau. «Il y a eu plein d’événements ici et il y a toutes les commodités nécessaires pour accueillir des réunions d’affaires, de familles et même différentes activités dont des mariages, marchés de Noël ou autres, et même des spectacles. À l’heure actuelle, l’église a besoin de la salle les dimanches et parfois à d’autres moments dans l’année, mais peu souvent, alors elle pourrait accommoder bien des gens.»

La salle peut accueillir des groupes importants
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des