Le Parc de plein air de La Crapaudière accessible à l’automne 2020

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Le Parc de plein air de La Crapaudière accessible à l’automne 2020
Edwin Simms, président de l'OBNL qui sera chargé de la gestion du Parc de plein air de La Crapaudière, accompagné du maire de Saint-Malachie, Denis Laflamme. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

SAINT-MALACHIE. C’est à compter de l’automne 2020 que la population pourra profiter des installations du futur Parc de plein air de La Crapaudière, qui devrait ouvrir ses portes du côté de Saint-Malachie.

Près de 75 personnes ont assisté à deux rencontres d’information, tenues les 27 mai et 1er juin, qui ont permis de faire le point sur l’avancement de ce projet qui devrait nécessiter des investissements dépassant le million de dollars.

Le maire Denis Laflamme et Edwin Simms, président du comité de citoyens chargé du projet, ont souligné qu’une somme de 341 457 $ avait déjà été consentie par le ministère du Loisir, de l’Éducation et des Sports (MELS). Les 700 000 $ restants seront financés, du moins temporairement, par un règlement d’emprunt du même ordre.

Les élus ont d’ailleurs adopté un avis de motion à cet effet lors de la séance régulière du 3 juin dernier. Comme le conseil ne siège pas en juillet, ce règlement d’emprunt sera officialisé à la séance d’août et les citoyens seront appelés à se prononcer, par la suite, sur son adoption lors d’une signature de registre.

«Cet emprunt représente un pont financier en attendant que nous puissions vendre les 26 terrains du développement domiciliaire que nous souhaitons implanter dans le secteur», rappelle le maire Laflamme.

Les deux hommes ont expliqué que l’adoption du règlement d’emprunt par la population sera une étape cruciale menant à la réalisation du projet. «Il faut absolument aller en appel d’offres cet automne, puis déposer les plans et devis finaux avant le mois de mars si on veut conserver notre subvention de 341 000 $ du MELS», ajoute M. Laflamme.

Edwin Simms a présenté le projet de parc de plein air qui sera divisé en quatre zones permettant la pratique d’activités 4 saisons.

Remettre le parc en état

C’est en 2014 que la Municipalité de Saint-Malachie a fait l’acquisition du terrain et de la montagne qui autrefois abritaient les installations de la station touristique La Crapaudière. MM. Laflamme et Simms soulignent que le projet de parc de plein air vise à redonner ses lettres de noblesse à ce secteur qui est laissé à lui-même depuis la fermeture de la station de ski. Ils précisent que les VTT et motoneiges hors-piste, qui circulent à leur guise dans le parc, n’y auront plus accès puisque les activités qui s’y tiendront ne sont pas complémentaires avec la pratique des sports motorisés.

Ils ajoutent que le site sera facilement accessible et qu’ils souhaitent en faire un centre de proximité, d’escapade et d’initiation au plein air à plus petite échelle. «Ce que l’on vise à la base, c’est d’avoir une petit poste d’accueil avec des sentiers pédestres et de vélo de montagne, ainsi que de petits chalets de style prêt-à-camper que l’on pourra louer», précisent les deux hommes qui sont d’avis que leurs installations sont complémentaires à celles du Parc régional Massif du Sud.

Denis Laflamme mentionne également que le positionnement de ce parc péri-urbain, situé à 20 minutes de Lac-Etchemin et de Sainte-Marie et 45 minutes de Lévis, permettra d’attirer de nouveaux résidents et d’ainsi augmenter l’offre de services à ses concitoyens.

Bénévoles recherchés

Pour la première année d’opération, le parc de plein air sera géré par un OBNL. En attendant que l’organisme en question ait assez de liquidités pour embaucher du personnel, Denis Laflamme et Edwin Simms conviennent que l’apport de bénévoles sera essentiel au démarrage du parc et au bon déroulement des activités.

À cet effet, ils ont lancé une page Facebook intitulée «Les Amis de la Crapaudière» par le biais de laquelle les personnes intéressées à s’impliquer bénévolement pourront se manifester. Jusqu’à présent, plus de 300 personnes ont aimé la page, ce qui réjouit les promoteurs.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des