Bellechasse: le Plan de développement de la zone agricole est adopté

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Bellechasse: le Plan de développement de la zone agricole est adopté
Le Plan de développement de la Zone agricole dans Bellechasse a été présenté lors de la dernière séance du conseil des maires de la MRC. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

AGRICULTURE. La MRC de Bellechasse vient d’adopter son Plan de développement de la zone agricole (PDZA).

Selon la présentation livrée aux élus mercredi soir dernier, la réflexion a été imposante et a nécessité près de 18 mois de travail. Les discussions qui ont eu lieu ont été très inclusives, selon les intervenants s’étant prononcé sur le sujet.

Le plan proposera trois piliers, soit la valorisation, le développement et l’innovation, ainsi que trois axes d’intervention, soit les volets social, économique et environnemental. Près d’une quinzaine de projets différents font partie de la stratégie qui sera graduellement mise en œuvre.

Celle-ci inclura tous les aspects de l’agriculture, notamment le secteur animal, l’acériculture et la foresterie. Une nouvelle image de marque reliée au sujet a été suggérée et créée.

La promotion de Bellechasse à titre de destination touristique et le rayonnement de l’ensemble du territoire seront parmi les incontournables de l’ensemble de l’œuvre, selon plusieurs. La mise en valeur du terroir et le jumeler avec d’autres aspects comme le tourisme fait partie des priorités.

Le mot clé, ensemble!

Pour le préfet de la MRC, Clément Fillion, la réflexion autour de la démarche a été particulièrement rassembleuse et la démarche devra en être une de cohabitation. «On a tenté de se comprendre et on s’est compris. Oui, il y a le milieu agricole, mais il y a aussi le reste de la population. La superficie agricole augmente, mais le nombre d’agriculteurs diminue. Il faudra que les actions rejoignent tout le monde.»

La MRC ne devient pas un promoteur de l’agriculture, prévient M. Fillion. «On entame le dialogue entre le monde municipal et le monde agricole, toutes catégories confondues. Ce sont des actions communes à réaliser, à partir de nouvelles façons de faire de l’agriculture, particulièrement au sud. Il faudra en faire un suivi serré, pour que le document ne devienne pas tabletté avec le temps.»

Le représentant de l’Union des producteurs agricoles (UPA) dans Bellechasse, William Lemelin, accueille lui aussi le plan avec satisfaction. «On veut attirer le touriste agricole dans Bellechasse et faire de la relève, une priorité. On veut y inclure tous les secteurs d’activité, accompagner celles et ceux qui en ont besoin sur la règlementation, l’application et autres. L’agriculture est diversifiée dans Bellechasse et il faut saisir cette chance. En travaillant en équipe, on aura plus de poids.»

Ancien président de l’UPA et aujourd’hui maire de Saint-Vallier, Christian Lacasse espère lui aussi que des actions suivront l’adoption du plan. «La réussite passera inévitablement par une mise en œuvre qui devra impliquer le plus de monde possible, surtout celles et ceux qui ont donné du temps à la réflexion.»

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lorraine Aubin Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Lorraine Aubin
Invité
Lorraine Aubin

Et il y a sur le territoire, les oubliés qui en ont payé le prix. C’est honnête de songer à l’amélioration et au changement mais dans la démarche, on devrait vérifier si des erreurs monumentales n’ont pas faites et dans le processus vers l’avant, il faudrait voir si on ne laisse personne derrière. Tous les citoyens payeurs de taxes ont droit aux mêmes traitements, puis il faudra aussi que le zonage soit représentatif de la réalité avant de penser à ce qui est possible de faire comme activités et qui pourrait être éligible selon de nouvelles conditions plus sensées et… Read more »

trackback

[…] Bellechasse: le Plan de développement de la zone agricole est adopté | lavoixdusud.com, 19 juillet 2019 Selon la présentation livrée aux élus mercredi soir dernier, la réflexion a été imposante et a nécessité près de 18 mois de travail. Les discussions qui ont eu lieu ont été très inclusives, selon les intervenants s’étant prononcé sur le sujet. […]