Essence à Saint-Léon: la coopérative verra le jour

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Essence à Saint-Léon: la coopérative verra le jour
Le projet d'ériger une station-service à même l'espace occupé par l'épicerie à Saint-Léon verra le jour possiblement avant l'hiver. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

COMMUNAUTÉ. Le projet de création d’une coopérative dans le but de ramener un service d’essence à Saint-Léon verra finalement le jour, les 100 000 $ souhaités en provenance du milieu ayant été amassés.

La situation réjouit le maire Bernard Morin qui a confirmé la chose dans son message mensuel aux citoyens via le journal municipal. Pour lui, il ne s’agit toutefois que d’un premier pas. «Le second objectif est d’amasser les sommes d’argent pour diminuer le prêt hypothécaire lors de l’emprunt à l’institution financière. Plus il y aura de personnes qui deviendront membres, plus le projet sera viable.»

Récemment nommé président du comité provisoire, l’homme d’affaires Jacques Roy abonde dans le même sens. «Nous sommes agréablement surpris de la réponse des gens de Saint-Léon et de personnes de l’extérieur aussi. On se doit tout de même de continuer pour alléger notre fardeau fiscal et assurer l’avenir de notre coopérative.»

Un nom, un fournisseur

Par ailleurs, le nom de l’entité a aussi été choisi, ce sera «La coopérative de solidarité des Méandres». La firme Paquet et fils a aussi été confirmée à titre de fournisseur d’essence. Relativement à l’acquisition de l’épicerie, la promesse de vente de l’actuel propriétaire est signée. «Il ne reste que quelques formalités techniques et juridiques à régler.»

L’objectif demeure d’offrir le service d’essence le plus rapidement possible, indique Jacques Roy. «Je suis acharné et je disais aux gens que je souhaitais l’essence pour l’automne. C’était impensable selon plusieurs, mais si tout se passe comme prévu, on vise une mise en opération pour le mois de novembre».

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des