Augmentation des signalements retenus par la DPJ en Chaudière-Appalaches

Photo de Andréanne Huot
Par Andréanne Huot
Augmentation des signalements retenus par la DPJ en Chaudière-Appalaches
En Chaudière-Appalaches, il y a une hausse de 6,3 % des signalements retenus. (Photo : gracieuseté – Denis Germain)

Au cours de l’année 2018-2019, 2 262 signalements ont été retenus par la DPJ en Chaudière-Appalaches, ce qui représente une hausse de 6,3 % par rapport à l’année précédente.

Cependant, 49 ressources se sont ajoutées au réseau dans la région afin de faire face à cette augmentation. Les deux principaux motifs d’interventions sont l’abus physique et le risque sérieux d’abus physique avec 37,8 % et la négligence ou le risque sérieux de négligence avec 30,2 %.

En Chaudière-Appalaches, 5 474 signalements ont été reçus et 790 cas ont été retenus pour la Beauce, Les Etchemins et Bellechasse.

Fait à noter, il n’y a eu qu’un seul abandon d’enfant dans la dernière année, comparativement à deux l’année précédente. Les cas de négligence ont diminué en Beauce-Sartigan, Bellechasse et dans Les Etchemins, mais ont augmenté en Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche.

Les cas d’abus physique ont augmenté en Beauce-Sartigan, Bellechasse, Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche, mais ont diminué dans Les Etchemins. Les cas d’abus sexuels ont augmenté partout sauf dans Bellechasse. Les dossiers de mauvais traitement psychologique ont augmenté en Nouvelle-Beauce et Robert-Cliche.

40 ans

Ce bilan annuel souligne également le quarantième anniversaire de la Loi sur la protection de la jeunesse. En 40 ans, de nombreux partenariats ont été mis en place afin de développer les connaissances et d’améliorer les pratiques. Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, de nombreuses réussites ont marqué ce parcours tandis que certaines situations ont entraîné une réflexion et des changements pour améliorer la protection des enfants.

Cependant, le nombre d’enfants qui ont fait l’objet d’un signalement et qui ont besoin de protection ne cesse d’augmenter. La situation préoccupe les DPJ au Québec.

De plus, la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse qui s’amorce cet automne constitue pour les DPJ une occasion de partager son expertise et de faire le point, de façon constructive avec l’ensemble des acteurs de la société, sur la question de la protection des enfants, de leurs droits et de leur bien-être.

Signalements retenus

MRC Négligence Risque sérieux de négligence Troubles de comportements Abus physiques Risques sérieux d’abus physiques Abus sexuels Risques sérieux d’abus sexuels Mauvais traitements psychologiques Abandon
Beauce-Sartigan 53 28 18 75 39 23 30 33 0
Bellechasse 34 14 11 35 8 7 3 12 0
La Nouvelle-Beauce 49 14 12 45 11 9 3 30 0
Les Etchemins 15 11 3 20 1 7 2 7 0
Robert-Cliche 28 5 10 33 12 13 7 19 1
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des