Championnat mondial de courses à obstacles: un podium pour Michel Tardif

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Championnat mondial de courses à obstacles: un podium pour Michel Tardif
C’est couvert de bronze que Michel Tardif de Saint-Henri est revenu des récents Championnats du monde de courses à obstacles, événement présenté en banlieue de Londres, en Angleterre. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

SPORTS. Adepte des courses à obstacles depuis quatre ans à peine, Michel Tardif de Saint-Henri s’est distingué en remportant une médaille de bronze lors des Championnats mondiaux de courses à obstacles présentés récemment à Brentwood, en banlieue de Londres, en Angleterre.

L’Henriçois de 60 ans, qui en était à sa troisième participation à ces championnats, a terminé troisième chez les 55 ans et plus, lors de l’épreuve du 3 km individuel. Il est cependant passé bien près de repartir de Londres avec deux médailles puisqu’il avait enregistré le 3e meilleur temps de l’épreuve du 15 km individuel. Il a toutefois été disqualifié pour avoir raté un obstacle.

«Les conditions climatiques étaient difficiles cette journée-là et personne, dans ma catégorie d’âge, n’a pu enregistrer de temps officiel. Si j’avais franchi l’obstacle, j’aurais aussi bien pu me retrouver avec l’or», indique le Bellechassois qui le lendemain, sous de meilleures conditions climatiques, a facilement surmonté le même obstacle lors de la course de 7 km.

M. Tardif a pris part à une troisième course au cours de ce championnat, une épreuve de 7 km qui était, de fait, une course «caritative» qui visait à amasser des fonds pour une cause. Une course similaire, pour laquelle aucun compétiteur n’a pas à se qualifier officiellement, a lieu à chaque championnat mondial.

Soulignons que plus de 2 000 participants, en provenance de 67 pays, étaient inscrits à ces championnats qui étaient présentés pour la deuxième année de suite en Angleterre. L’an prochain et en 2021, la compétition aura lieu au Vermont. Il vise d’ailleurs deux podiums lors de l’édition de l’an prochain, jugeant qu’il a maintenant la capacité d’atteindre de tels résultats.

Pour le plaisir d’abord

Michel Tardif a obtenu son laissez-passer pour ces mondiaux lors d’une course de qualification de type «Savage Race» qui a eu lieu plus tôt cette année aux États-Unis. Il a d’ailleurs pris part à six de ces courses en 2019, soit deux à Philadelphie, deux à Boston et deux à Chicago, ayant terminé sur le podium à chaque occasion.

S’il participe à ce genre de courses pour se dépasser et performer, le Henriçois ne cache pas qu’il court également pour des causes qui lui tiennent à cœur comme le cancer, la dystrophie musculaire ou encore l’autisme, comme c’est le cas pour le Défi Ladurantois de La Durantaye, dont il était le porte-parole en 2019. Depuis deux ans, M. Tardif a pris part à une cinquantaine de courses à obstacles un peu partout en Amérique du Nord.

Inscrit dans un nouveau club de course situé à Beaumont, où il s’entraîne deux fois par semaine, Michel Tardif entend améliorer sa vitesse et son cardio, deux éléments qui selon lui représentent «sa principale faiblesse».

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des