Révision accélérée du règlement forestier des Etchemins à prévoir

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Révision accélérée du règlement forestier des Etchemins à prévoir
Les élus de la MRC des Etchemins ont décidé d'accélérer le processus de révision de leur règlement forestier pour que des pannes prolongées comme celles du dernier week-end ne reviennent plus hanter leurs concitoyens. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

SÉCURITÉ. Durement touchée par les nombreuses pannes du dernier week-end qui ont privé des milliers d’abonnés de courant pendant trois, quatre ou même cinq jours pour certains, la MRC des Etchemins entend prendre les mesures qui s’imposent pour que pareille situation ne se reproduise plus.

À l’initiative du maire de Saint-Cyprien, Réjean Bédard, 11 des 13 maires se sont réunis en urgence mardi après-midi à la mairie de Sainte-Justine. Seuls les maires de Saint-Luc et Saint-Benjamin étaient absents, mais ceux-ci ont été joints par téléphone et se sont dits d’accord avec la démarche qui sera menée au cours des prochaines semaines.

Comme la très grande majorité des pannes ont été causées par des branches et des arbres qui sont tombés sur les fils électriques partout sur le territoire, les maires ont convenu d’accélérer le processus visant à modifier le règlement forestier qui interdit la coupe d’arbres le long de certaines routes.

«Les bandes de protection représentent une partie du problème. Il y a également les lots non bûchés qui se trouvent à moins de 20 pieds des lignes électriques», indique le préfet Richard Couët.

La loi actuelle permet à Hydro-Québec de couper des arbres jusqu’à 3 mètres des lignes électriques, mais ce n’est pas assez au goût des élus, surtout quand on considère la hauteur des arbres.

«Notre règlement établira que dès qu’il y a des lignes électriques, il faudra dégager l’espace qui est menacé par des vents dominants sur une plus grande largeur que ce que prévoit le règlement actuel. Il faudra déterminer la largeur à dégager. Si on enlève 50 ou 60 pieds, on va se donner des chances», poursuit M. Couët.

Les maires ont souligné que le processus de modification du règlement forestier, dont la dernière version date de 2013, est en cours depuis plusieurs mois déjà, mais qu’il sera accéléré. Cette responsabilité incombe au personnel rattaché au service d’aménagement de la MRC.

«On travaille dessus depuis plusieurs mois et on va mettre encore plus de pression pour le modifier et le faire adopter le plus rapidement possible. Une fois adopté par le conseil des maires, il sera soumis à une consultation publique avant qu’il n’entre en force», ajoute le préfet qui ajoute que tout sera fait pour que la démarche soit la plus rapide possible.

«On veut rassurer la population et leur dire que l’on fera tout pour améliorer ce règlement et régler le problème une fois pour toutes. Il n’est pas question de laisser tomber personne», indique Réjean Bédard qui milite depuis longtemps pour la modification du concept de bandes protectrices.

«Nous sommes tous des maires, nous avons tous reçu des téléphones, certains moins polis que d’autres et je peux comprendre dans certains milieux comme Sainte-Sabine, Saint-Cyprien ou Saint-Luc où les pannes se succèdent en peu de temps. Nous sommes tous préoccupés par la situation et c’est pourquoi on a décidé de se parler aujourd’hui. On a fait le point ensemble, on est tous touchés, certains plus que d’autres, et la solution est de modifier le règlement rapidement, ce que nous ferons», conclut le préfet qui ajoute que la collaboration des propriétaires des boisés concernés, qui seront contactés incessamment, sera essentielle dans la réalisation de la démarche.

Nouveaux plans d’urgence

Ces pannes majeures et la volonté de modifier le règlement forestier de la MRC des Etchemins surviennent au moment où les municipalités adopteront, d’ici le 9 novembre, leurs nouveaux plans d’intervention en sécurité civile. Celles-ci travaillent depuis plusieurs mois sur la mise en place de ces nouveaux plans d’urgence qui étaient requis depuis la modification des règles gouvernementales à cet effet.

«Les événements de la dernière fin de semaine nous ont démontré que nous avions bien des lacunes dans chacune de nos municipalités et rien ne laisse croire que ça ira mieux à l’avenir. Chaque municipalité a développé des ententes intermunicipales avec ses voisines et des pistes de solutions ont été trouvées, ce qui permettra de régler bien des problèmes», indique le préfet.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
gaetan chabot Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
gaetan chabot
Invité
gaetan chabot

bravo ! sa fait longtemps que çà se parle , mais il y a certain personne qui sont réfractaire au changement a la mrc