Le Club quad Bellechasse axé sur le développement

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Le Club quad Bellechasse axé sur le développement
Ce gazebo, installé à Saint-Luc, cadre bien avec l'objectif du club quad d'offrir aux randonneurs des points de vue intéressants. (Photo : gracieuseté)

QUAD. Le Club quad Bellechasse poursuit ses initiatives de développement de sentiers dans la région dans le but de faire sa part dans l’ajout d’attraits reliés au volet récréotouristique dans la région.

Pour parvenir à ses fins, le club dit avoir investi plus de 25 000 $ en 2017 et 2018 dans l’aménagement de sentiers et en signalisation, principalement à Saint-Luc et Saint-Magloire. Pour 2019 et 2020, ce sera près de 260 000 $ qui devraient permettre une bonification notable aux accès du secteur. D’autres objectifs sont toutefois difficiles à réaliser. «Nous sommes dans une région qui priorise le développement récréotouristique, sauf que lorsque vient le temps de circuler sur certaines partie du territoire, les droits de passage sont difficile à obtenir», explique le président du club, Jean-Pierre Fortier.

Ce gazebo, installé à Saint-Luc, cadre bien avec l’objectif du club quad d’offrir aux randonneurs des points de vue intéressants.

Ayant perdu un droit de passage dans le secteur de Saint-Lazare, le club s’est adressé à la municipalité pour circuler sur le 6e rang et éventuellement circuler sur le même sentier que les motoneigistes. Les demandes devaient faire l’objet d’approbation à plusieurs niveaux.

En hiver, les possibilités sont plus limitées, ce qui rend difficile de relier certains sentiers entre-eux, explique M. Fortier, qui ajoute que la collaboration entre les clubs devient de plus en plus naturelle. «Il arrive que nous n’ayons pas le choix, les droits de passage sont tellement difficiles à obtenir et à conserver. Quand un propriétaire de boisé ou un producteur agricole accorde un droit de circuler, il ne veut pas devoir en accorder un autre à l’autre club puisque souvent, il y a une perte de production potentielle. La collaboration est incontournable.»

Pour l’instant, le club cherche des droits à Saint-Lazare et Saint-Malachie pour compléter son réseau. L’organisme cherche également à rejoindre le site des Portes de l’Enfer, situé entre Saint-Magloire et Saint-Philémon. «On cherche de plus en plus à permettre aux quadistes d’éviter d’avoir à transporter leur véhicule sur une remorque et qu’ils puissent atteindre le parc régional Massif du Sud le plus facilement possible.»

Pour la première fois depuis longtemps, le club quad Bellechasse a vendu davantage de droits pour la saison estivale, comparativement aux droits pour l’hiver. Il compte aujourd’hui 365 membres.

Au cours des dernières semaines, le club a pu entamer certaines initiatives dans le développement du secteur Massif du Sud va très bien. Des travaux ont été réalisés au cours de l’été pour pouvoir atteindre, à terme, près de 80 kilomètres de sentiers, uniquement dans le parc régional. L’aménagement de haltes et l’ajout de signalisation en font aussi partie. ««Il y a eu beaucoup de choses de faites au cours de l’été, mais les investissements les plus importants sont prévus pour l’an prochain. La municipalité de Saint-Luc est responsable des travaux, mais nous travaillons en collaboration.»

Le club travaille actuellement sur la production d’une nouvelle carte de sentiers qui inclurait, en plus des sentiers du parc régional, les sentiers ruraux et plusieurs attraits. Celle-ci devrait être disponible en vue de la prochaine saison estivale.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des