Nadine Fleury honorée par l’école des Appalaches

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Nadine Fleury honorée par l’école des Appalaches
La docteure Nadine Fleury en compagnie d'élèves de l'école des Appalaches lors de son passage à cet endroit le 13 janvier dernier. (Photo : gracieuseté)

SOCIÉTÉ. Ancienne étudiante de la Polyvalente des Appalaches (maintenant école des Appalaches) de Sainte-Justine, Nadine Fleury se retrouve maintenant sur le mur des célébrités de l’établissement scolaire.

C’est le 13 janvier dernier que la Fondation de l’école des Appalaches, initiatrice de ce mur des célébrités, a tenu une cérémonie visant à honorer cette ancienne résidence de Sainte-Justine.

Au cours de cette journée, Mme Fleury a prononcé une conférence sur la persévérance scolaire auprès des élèves du programme d’apprentissage individualisé, ainsi que d’un groupe d’élèves de troisième secondaire.

Lors de son allocution, elle a parlé des difficultés auxquelles elle a été confrontée dans l’atteinte de ses objectifs, ainsi que de la façon dont elle a fait face pour les surmonter. Elle a également insisté sur l’importance d’avoir des rêves et de ne pas se laisser décourager ou intimider par les autres.

Parcours académique et professionnel

Finissante à la polyvalente des Appalaches de Sainte-Justine en juin 1989, Nadine Fleury a poursuivi ses études collégiales en sciences humaines au Cégep de Limoilou avant de bifurquer vers les sciences pures après deux sessions, avec l’objectif de devenir médecin.

Elle a entamé ses études universitaires en médecine à l’Université de Sherbrooke, mais des difficultés à parler anglais l’ont contrainte à abandonner. Pour pallier à la situation, elle a suivi des cours d’anglais et des sessions d’immersion avant de retourner en médecine, cette fois à l’Université Laval.

À la fin de ses études en médecine, elle a obtenu le plus haut résultat au Canada lors de son examen de certification du Collège des médecins de famille, remportant ainsi le prix Bob Robertson en 2002. Après avoir travaillé en région pendant quelques années, elle s’est établie à Québec en 2006, entamant ainsi une carrière en médecine d’urgence au CHU de Québec qui se poursuit toujours.

Nadine Fleury a également quelques exploits sportifs à son actif, ayant atteint le camp de base de l’Everest, côté Tibet, en 2008, avant de gravir le Kilimandjaro en 2016.

Également adepte de vélo, elle a fait l’ascension sur 20 km du Kitt Peak en Arizona en 2018, qui est située à 2 096 mètres d’altitude, avant d’entamer la montée de 50 km du Mont Lemmon, dans le même état, le sommet de cette montagne étant situé à 2 791 mètres d’altitude.

En 2019, elle a visité l’île de Majorque, en Espagne, à vélo et un voyage similaire sur la Riviera italienne est prévu pour mai 2020.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des