Bel élan de solidarité à Saint-Damien

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Bel élan de solidarité à Saint-Damien
L'initiative de Mathieu Lapointe du Marché Tradition et des Chevaliers de Colomb à Saint-Damien est appuyée par la municipalité et son maire Sébastien Bourget. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

SOLIDARITÉ. Une somme de 4 243,50 $ a été recueillie auprès des citoyens de Saint-Damien et de la région jeudi dernier, à la suite de l’appel de solidarité lancé par les Chevaliers de Colomb et le Marché Tradition, dans le but de venir en aide aux sinistrés liés à l’incendie du 25 janvier dernier.

L’idée est celle de Mathieu Lapointe, gérant de l’épicerie, qui cherchait à faire sa part pour venir en aide aux sinistrés, après en avoir discuté avec son père, Louis Lapointe, propriétaire du commerce. «J’ai commencé à y penser au cours de la fin de semaine, mais c’est vraiment le lundi matin que j’ai décidé d’aller de l’avant. Je voulais donner ce que je pouvais, en certificats-cadeaux. Les Chevaliers de Colomb sont une organisation bien outillée pour ce genre de chose aussi, alors c’était logique de communiquer avec eux.»

L’initiative était spontanée et ne durait qu’une journée, mais démontre l’esprit de solidarité qui anime les citoyens de Saint-Damien selon le maire Sébastien Bourget. «C’est un événement malheureux et qui a touché tout le monde. Ça a rappelé à certains la chance qu’ils ont d’être épargné par des événements du genre.»

M. Bourget avait d’ailleurs réagi rapidement après l’événement. «J’ai visité les personnes touchées dès le lendemain de l’incendie pour m’assurer que les choses allaient bien malgré tout. On savait qu’ils étaient en sécurité, qu’ils avaient des vêtements, de la nourriture et étaient logées. Nous avons formé rapidement un petit comité pour la suite des choses. Il y a notamment des personnes immigrantes dans le groupe et ces gens-là n’ont aucun entourage pour les appuyer.»

Les dons amassés lors de la journée deviendront des certificats-cadeaux échangeables dans les commerces de la localité et de la région pour l’achat de nourriture, de vêtements, meubles ou autres biens essentiels pour permettre aux personnes touchées de se reloger et de retomber sur leurs pieds.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des