Assurances: l’entité Ledor n’existe plus

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Assurances: l’entité Ledor n’existe plus
L'édifice de Ledor à Sainte-Claire demeurera ouvert, mais les couleurs de Ledor disparaitront. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

FINANCES. Le regroupement possible entre le groupe La Capitale et SSQ assurance, annoncé la semaine dernière, ne devrait pas entrainer de fermeture dans les entités qui abritait le groupe Ledor dans la région, notamment à Sainte-Claire et Lac-Etchemin.

C’est du moins ce qu’anticipe Jean-Michel Lavoie, conseiller en relations avec les médias et affaires publiques chez La Capitale qui rappelle qu’aucun point de service n’a d’ailleurs été sacrifié après le regroupement entre Ledor et la Capitale, ajoutant qu’il y a toujours des employés aux deux endroits.

Toutefois, en plus de l’abolition du conseil d’administration de Ledor, l’édifice de Sainte-Claire n’est plus un siège social, mais seulement une place d’affaires. «Les sept succursales sont toujours en activité. Le siège social est maintenant celui de La Capitale à Québec. Tous les employés ont été intégrés à La Capitale. Nous avons intégré les opérations de Ledor, La Capitale et même l’Unique au niveau des courtiers. Les services de groupe de Ledor ont été rapatriés à Québec, c’est tout. Tout le service individuel est demeuré le même.»

Les gens pourraient toutefois remarquer certains changements au cours des prochaines semaines, alors que tout l’affichage consacré à Ledor devrait être retiré et remplacé, indique M. Lavoie. «L’affichage sera mis-à-jour, malgré la possibilité de l’autre regroupement envisagé avec SSQ. Il n’y a pas de plan pour quoique ce soit d’autres, tant que celui avec SSQ ne sera pas réalisé. Si cela devait se faire, il y aurait assurément une nouvelle image de marque et Ledor entrerait dans cette refonte et l’affichage modifié de nouveau.

Plusieurs entités doivent entretemps étudier le projet de regroupement entre La Capitale et SSQ, pensons à l’Autorité des marchés financiers, le Bureau de la concurrence du Canada et même le ministère des Finances. «Nous somme des mutuelles, alors nous avons été fondés avec des lois privées. L’Assemblée Nationale doit faire des modifications à nos lois privées respectives pour entériner ces regroupements. C’est par la suite que nous devrions avoir une nouvelle image et que nous saurons si les édifices de Ledor suivront. En toute logique, cela devrait être le cas et ces bâtiments devraient prendre les couleurs du nouveau groupe.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des