Saint-Camille veut devenir un village-relais

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Saint-Camille veut devenir un village-relais
La municipalité de Saint-Camille aspire à intégrer le réseau des villages-relais du Québec. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

TOURISME. La municipalité de Saint-Camille souhaite obtenir, au cours des prochaines années, la certification de village-relais de la part du ministère des Transports.

Mairesse par intérim, Rachel Goupil a mentionné qu’une démarche en ce sens vient d’être lancée par l’organisme Développement industriel Saint-Camille (DISC) en collaboration avec la municipalité.

La certification village-relais peut être attribuée par le MTQ à toute municipalité de 10 000 habitants ou moins qui offre, avec l’aide de ses commerçants, une diversité de services et un lieu d’arrêt agréable et sécuritaire. Les villages-relais sont situés partout au Québec le long des routes principales nationales ou des routes touristiques.

Mme Goupil a fait part de ce projet aux maires des Etchemins réunis en assemblée régulière, le 11 mars dernier, ajoutant qu’elle souhaitait obtenir de la part de la MRC une résolution d’appui envers cette démarche à long terme qui pourrait durer jusqu’à cinq ans.

Une quarantaine de municipalités de la province dont La Guadeloupe, en Beauce, La Pocatière et Pohénégamook font actuellement partie du groupe des villages-relais.

«Pour obtenir la certification de village-relais, la municipalité devra remplir une série de critères. C’est comme un label de qualité qui assure aux voyageurs que l’on y retrouve différents services et structures d’accueil», indique Mme Goupil qui ajoute que la municipalité devra mettre en place différentes structures d’accueil pour les visiteurs de passage comme de l’information touristique, des toilettes publique, des aires de restauration ou autres.

Le fait d’avoir, sur le territoire de la municipalité, des restaurants, un poste à essence ou un dépanneur offrant des heures d’ouverture intéressantes, sont également un atout. «Ça pourrait être une belle occasion pour revitaliser l’économie de notre milieu, maintenir nos services de proximité ou en créer de nouveaux. On ne se qualifie peut-être pas encore à tous les niveaux, mais il y a plein de  potentiel. Ce sont plein de choses auxquelles on devra réfléchir», poursuit Mme Goupil qui ajoute que la population sera informée de la démarche et invitée à la soutenir, tout comme les entreprises et commerces de Saint-Camille.

La première étape menant à l’obtention de cette certification est l’affirmation de la volonté locale, indique la mairesse par intérim qui ajoute que le conseil municipal a déjà adopté une résolution en ce sens. La MRC des Etchemins devrait emboiter le pas, par la suite.

«On a tout d’abord signifié notre intérêt et on va informer la population de notre démarche avant de créer une structure qui aura pour mandat de mettre en place celui-ci et franchir les différentes étapes requises. Ça va prendre la participation des commerçants et des citoyens. Il y a un gros travail pour intéresser les gens. On va se pencher là-dessus et y aller de façon progressive.»

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Marcel BlaisJennylee Boutin Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jennylee Boutin
Invité
Jennylee Boutin

Très bonne idée…je suis d’accord à 100 %

Marcel Blais
Invité
Marcel Blais

Super bonne idée .Bon travail St-camille mérite ce titre. 👍