De nouvelles cliniques pour l’évaluation et le dépistage de la COVID-19

De nouvelles cliniques pour l’évaluation et le dépistage de la COVID-19
Le CISSS espère augmenter le nombre de tests, particulièrement chez les employés du réseau (Photo : CISSS-CA)

SANTÉ. Depuis vendredi, quatre nouvelles cliniques désignées d’évaluation sont officiellement ouvertes sur le territoire de Chaudière-Appalaches. Celles-ci ont le mandat de procéder à l’évaluation médicale de tout patient qui présente des symptômes d’allure grippale, de gastroentérite ou des symptômes associés à la COVID-19.

Ces cliniques, accessibles seulement avec rendez-vous en composant le 1 877 644-4545, sont situées à Thetford Mines (Centre d’activités de jour en déficience intellectuelle et en trouble du spectre de l’autisme), Beauceville (CLSC et CHSLD), Lévis (Centre Paul-Gilbert, secteur Charny) et Montmagny (clinique externe de l’hôpital).

Elles remplacent donc les endroits de dépistage en service à l’auto ayant été créés il y a quelques semaines. « On tombe dans une autre phase qui devient nécessaire avec l’augmentation de la présence de la maladie, explique la Dre Annie Tremblay, directrice adjointe des services professionnels au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). Elles permettent le dépistage en fonction des nouveaux critères, mais aussi la consultation de personnes ayant besoin d’être évaluées, mais qui ne nécessitent pas de soins dans une urgence. On veut que les patients très malades aient un accès très rapide aux urgences. »

Ces cliniques étaient en rodage depuis la semaine précédente. Le CISSS-CA a finalement eu la confirmation du ministère de la Santé de ces sites désignés le 27 mars. Depuis, le personnel avait commencé à être formé pour s’assurer que tout soit prêt lors de l’annonce officielle ayant eu lieu le 3 avril.

« L’objectif actuel est vraiment de faire en sorte que les gens ayant des symptômes compatibles avec ceux de la COVID-19 soient vus dans les centres désignés de façon à ce que nos cliniques médicales puissent recevoir des clients qui n’ont pas ces symptômes et à limiter la propagation dans la population », souligne le Dr Marc-Yves Bergeron, chef du Département régional de médecine générale de Chaudière-Appalaches.

Ce dernier ajoute qu’il est important de comprendre que l’ensemble de la population, incluant les clients orphelins, est la bienvenue dans les cliniques désignées d’évaluation.

Dre Annie Tremblay précise qu’il s’agit d’un corridor chaud et froid que le CISSS-CA est en train d’établir en évitant le croisement des gens qui ont la maladie ou sont en phase de la développer et de ceux ayant d’autres problèmes de santé. « C’est pourquoi les GMF peuvent accueillir les personnes ne présentant pas de symptômes de la COVID-19, qu’elles soient inscrites ou pas. Les patients orphelins ayant besoin d’une consultation médicale n’ayant pas de lien avec le virus peuvent contacter le GMF près de chez eux. C’est important que tous restent sur leur territoire, par exemple ceux de Thetford restent à Thetford. »

Selon Dr Bergeron, dans la région de Chaudière-Appalaches, la maladie n’y est pas très développée, mais le CISSS-CA prend tous les moyens, comme celui-ci, pour limiter la propagation.

Dre Tremblay conseille aux gens d’écouter à la lettre les consignes du premier ministre François Legault pour permettre aux gens de rester en santé. Enfin, malgré tout le questionnement concernant l’accessibilité des équipements de protection, elle assure que le personnel des cliniques désignées a tout le nécessaire afin de travailler en sécurité. Il y a aussi quelqu’un d’attitré à la désinfection des lieux, sans arrêt, pendant les heures d’ouverture.

Partager cet article

2
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des