Covid-19: sa carrière de mannequin en veilleuse

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Covid-19: sa carrière de mannequin en veilleuse
Kellyanne Bilodeau est de retour sur la ferme familiale en raison de la Covid-19 (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

CARRIÈRE. Kellyanne Bilodeau de Saint-Odilon a dû mettre sa carrière de mannequin sur pause en raison de la Covid-19. À l’heure actuelle, elle s’occupe en donnant un coup de main sur la ferme familiale, un décor bien différent de ce qu’elle vivait avant la pandémie.

Ses ports d’attache avant la crise étaient plutôt New York, Londres, Paris, Tokyo et Séoul avant de devoir revenir à la maison. Elle était d’ailleurs en Corée du Sud lorsque les annonces sur le sujet ont commencé à se multiplier. «Quand je vais dans ces endroits-là, j’y suis pour deux ou trois mois et je fais des séances photo et des castings. J’y étais depuis le 7 janvier et mon frère m’a envoyé un reportage sur le sujet le 20 janvier. Ça ne m’inquiétait pas tant que ça, sauf que je portais déjà un masque là-bas. Ottawa a finalement suggéré aux Canadiens à l’extérieur de revenir et d’autres pays annonçaient la fermeture de leurs frontières.»

Elle a finalement pu revenir le 18 mars dernier et s’est rapidement confinée à son retour. «Je vivais dans ma chambre, à l’étage. Ma mère venait me porter mes repas à ma porte.»

La jeune femme connaissait une belle progression, étant de plus en plus sollicitée avant la pandémie

«Elle vivait en haut et nous vivions en bas. Comme j’ai une ferme, ses deux frères sont allés vivre chez mon père, car eux aussi travaillent chez des producteurs et je ne voulais pas qu’ils arrêtent. On a séparé la famille pour prendre des précautions», ajoute son père Christian.

Kellyanne est naturellement consciente qu’elle devra possiblement patienter quelques mois avant de relancer sa carrière. Âgée maintenant de 19 ans, son ascension dans le domaine risque d’être ralentie en raison de l’arrêt forcé des déplacements. «Ça montait de plus en plus, tranquillement pas vite, mais toujours un peu. Je devais me rendre en Australie pour deux mois, après mon séjour à Séoul, sauf que cela a été reporté, évidemment. C’est difficile de prévoir ce qui va se passer, mais je ne suis pas inquiète.»

Kellyanne Bilodeau est de retour sur la ferme familiale en raison de la Covid-19

La ferme plutôt que les podiums

Kellyanne occupe aujourd’hui son temps à la ferme familiale où elle est en charge de la traite de vaches, un décor bien différent de celui des photographes et une routine bien différentes des séances de maquillage ou des tournages. «J’ai de quoi m’occuper chez mes parents et il y a une autre ferme où je fais la même chose, puis une autre qui m’a engagé pour désentailler les érables de sa cabane à sucre. J’ai de quoi m’occuper.»

Elle ne semble pas avoir peur de perdre le rythme et n’a d’ailleurs pas changé sa routine. «Je ne fais rien de spécial, rien de différent de ce que je faisais avant. Je mange santé et je bouge, un peu de jogging, c’est tout.»

Sa carrière ayant pris un certain envol au cours de la dernière année, elle a dû mettre en veilleuse ses études au Cégep Beauce-Appalaches. Elle y retournera vraisemblablement en septembre ayant choisi le tourisme comme option. Elle espère même que l’avènement du coronavirus lui permettra peut-être de pouvoir éventuellement poursuivre ses études et sa carrière de mannequin en parallèle. «J’ai pris une année sabbatique, mais j’ai découvert une passion en voyageant, c’est certain. J’aurais aimé, mais je ne pouvais pas faire les deux avant en même temps, sauf que bien des choses ont changé depuis. Peut-être que de suivre ma formation à distance à certains moments pourra se faire après la crise, on verra bien.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des