Un été chaud et long nous attend

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Un été chaud et long nous attend
Le temps sera idéal pour les activités extérieures en famille. (Photo : Éco-Parc des Etchemins)

MÉTÉO. Après un printemps froid, les résidents de Chaudière-Appalaches vivront un superbe été, où la chaleur et le beau temps seront au rendez-vous.

Notre région a vécu un avant-goût de cette situation du 26 au 29 mai, alors que le mercure a atteint un point maximal de 31 degrés. Selon MétéoMédia, il s’agissait bien d’une canicule. Pourtant, différents secteurs avaient reçu de la neige deux semaines plus tôt.

«À cause d’un blocage atmosphérique dans l’ouest du pays, le vortex polaire du nord canadien a concentré sa descente vers l’est. Ça explique les températures froides de la mi-avril à la mi-mai. Le patron météo a changé lorsqu’un anticyclone a transporté les vents chauds du sud des États-Unis vers le Québec», explique André Monette, chef de service de la météorologie à MétéoMédia.

Pour la période du 1er juin au 31 août, les mercures moyens en Beauce, Bellechasse et dans les Etchemins sont de 23 (juin), 25 (juillet) et 24 (août) degrés. Le retour du temps frais, au début juin, sera de courte durée.

«Cet été, les mercures seront au-dessus des normales. Cependant, on ne devrait pas revivre plusieurs périodes de canicule. Ce sera un bel été dans l’ensemble, avec quelques périodes de fraîcheur», précise M. Monette.

Moins de pluie

En termes de précipitations, Chaudière-Appalaches reçoit en moyenne 112 (juin), 114 (juillet) et 123 (août) millimètres d’eau sous forme de pluie. Ces données seront légèrement inférieures pour la prochaine saison estivale, avec un temps propice à la formation d’orages de courte durée.

«On surveille le retour du phénomène La Niña, car les eaux du Pacifique se sont refroidies. Il amène la chaleur, mais aussi plus de sécheresse. Ça pourrait nuire aux agriculteurs de votre région, mais moins qu’à ceux dans l’est de la province», indique André Monette.

Malgré le relief varié des terres en Chaudière-Appalaches, les conditions météorologiques devraient être similaires dans tous les secteurs.

La transition vers l’automne sera également plus lente. «Les belles températures de l’été se poursuivront jusqu’à la mi-septembre et peut-être même plus longtemps», affirme M. Monette.

Le Solstice d’été, lançant officiellement cette saison, aura lieu le samedi 20 juin à 17 h 43. «Malgré la COVID-19, les gens pourront au moins profiter du beau temps en petits groupes», conclut André Monette.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des