Besoin urgent de préposés à la Résidence Le Tremplin

Photo de Frederic Desjardins
Par Frederic Desjardins
Besoin urgent de préposés à la Résidence Le Tremplin
La résidence de Saint-Prosper compte 16 logements supervisés. (Photo : La Voix du Sud - Archives)

Pour sa succursale de Saint-Prosper, la Résidence Le Tremplin cherche ardemment à pourvoir des postes de préposés aux bénéficiaires. La situation est dramatique au point où celle-ci pourrait fermer à moyen terme.

Ouvert depuis le 1er novembre 2015, l’immeuble au 2649, 40e Rue, comporte 16 logements supervisés.

Deux logements accueillent des victimes de traumatismes crâniens, en collaboration avec la Fondation Martin-Matte.  Les autres unités regroupent des gens de 65 ans et moins, aux prises avec des déficiences physiques.

«Sans notre aide, ces personnes devraient rester dans les CHSLD. Notre situation d’emploi est plus stable à la résidence de Lac-Etchemin, ouverte depuis 1999. À Saint-Prosper, la rétention du personnel est plus difficile», indique Judith Leblond, présidente de la Résidence Le Tremplin.

Malgré la signature d’une première convention collective en juin 2019, plusieurs préposés aux bénéficiaires ont quitté l’établissement depuis le début de la pandémie de COVID-19.

«Les primes salariales en CHSLD ont envenimé le problème de recrutement et rétention du personnel. Nos établissements (OSBL) ne répondent pas aux critères des primes COVID, contrairement à ceux du CISSS de Chaudière-Appalaches, même si les tâches à faire sont similaires», dit Mme Leblond.

Les responsables de la Résidence Le Tremplin doivent faire de «petits miracles» pour s’assurer de combler tous les quarts de travail. De son côté, le CISSS-CA a fourni des employés temporaires et proposer la relocalisation d’usagers à son unité de réadaptation intensive (URFI) de Beauceville.

«La situation est extrêmement difficile pour les administrateurs, qui savent à quel point cette résidence est importante pour les résidents et leurs proches. On leur a expliqué la situation lors d’une rencontre le 30 juillet», mentionne Judith Leblond.

Ouvert à tous

En collaboration avec divers partenaires, un plan d’action a été mis en place par le conseil d’administration du Tremplin.

Afin d’éviter la fermeture, un appel est lancé à tout citoyen intéressé d’offrir des services aux résidents. Les candidats peuvent avoir de l’expérience ou non. Les retraités sont aussi visés par ce cri du cœur.

«Nous pouvons offrir la formation sur place. On demande seulement que les candidats aient suivi leur cours de RCR. Il suffit que les postulants aient des qualités humaines», indique Mme Leblond.

Toutes personne intéressée par un emploi à la Résidence Le Tremplin de Saint-Prosper doit écrire à emplois@cameronrh.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires