Des lacunes en matière de logements abordables dans Bellechasse

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Des lacunes en matière de logements abordables dans Bellechasse
La disponibilité de logements sociaux et communautaires dans Bellechasse serait problématique selon une étude. (Photo : Archives Icimédias)

HABITATION. Une récente étude initiée par différents partenaires du Comité logement social et communautaire de Bellechasse fait état de lacunes en matière de logement social et communautaire dans la MRC.

Financée notamment par la Société d’habitation du Québec (SHQ), et la MRC de Bellechasse, celle-ci note particulièrement des besoins non comblés pour les familles et les personnes seules autonomes, les immigrants ainsi que pour les personnes vivant avec des problèmes de santé mentale.

On remarque également une lacune en matière de logements abordables pour les petits salariés avec enfants, du secteur manufacturier et du monde agricole. Enfin, on craint que cette rareté de logements abordables n’ait un impact sur l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre et par conséquent sur les investissements privés.

L’étude présentée aux maires des 20 localités de Bellechasse en décembre dénombre environ 590 logements communautaires et sociaux répartis dans l’ensemble des municipalités. Sur les 590, 295 logements sont gérés par les Offices municipaux d’habitation (OMH), soit 50 % du parc immobilier, 245 logements sont des OBNL en habitation (42 %) et 50 logements sont des coopératives d’habitation (8 %). Une grande majorité de ces logements sont réservés aux aînés, une autre partie aux familles et personnes seules et une plus petite partie de ces logements sont réservés pour des personnes avec des besoins particuliers.

On y mentionne également le peu de logements collectifs et de copropriété sur le territoire, la hausse constante du prix moyen des loyers (813 $ à 837 $) et une baisse du taux d’inoccupation qui est passé de 3,2 % à 2,4 % au cours de la dernière année.

Des solutions ?

Compte tenu que la population de Bellechasse est en progression et que plus du tiers des ménages privés comptent des enfants et trois ménages sur dix sont des ménages de personnes vivant seules,  l’étude propose quelques pistes de solutions qui permettraient à terme de combler les lacunes du parc de logements abordables actuel.

Parmi celles évoquées, on remarque que les municipalités auraient avantage à favoriser le développement de logements multiples, en copropriété et mode locatif, puisque cette demande n’est pas comblée par la croissance démographique actuelle.

Elles devraient également assurer la disponibilité de terrains à prix abordable pour les promoteurs de logements sociaux et abordables.

Les autres paliers de gouvernement devraient, pour leur part, diversifier les outils de financement liés au programme Accès-Logis tout en ayant recours à des sources alternatives fondées sur de nouveaux partenariats.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires