Laisser sa trace dans l’histoire de Sainte-Claire

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Laisser sa trace dans l’histoire de Sainte-Claire
Yvan Deblois présente l'index papier de son répertoire de base intitulé « Une trace sur le chemin du temps » qui comprend plus de 400 pages déjà, mais qui est appelé à augmenter au cours des prochaines années. (Photo : La Voix du Sud – Serge Lamontagne)

SOUVENIRS. À l’aube du 200e anniversaire de sa localité, prévu en 2024, Yvan Deblois de Sainte-Claire mène depuis plusieurs années un projet d’envergure qui permettra aux intéressés de retracer, consulter et retrouver des milliers de photos portant sur l’histoire de cette municipalité.

Depuis le début des années 2000, M. Deblois a numérisé plus de 13 800 photos qu’il accumule, depuis ce temps, dans un imposant répertoire informatisé qu’il souhaite rendre accessible au grand public.

« Il s’agit de photos venant en partie de ma collection personnelle, mais aussi de citoyens qui m’ont demandé de les numériser pour eux et qui m’ont autorisé à les préserver et les diffuser dans le futur », indique M. Deblois qui dit également travailler avec d’autres partenaires comme la Société du patrimoine de Sainte-Claire, par exemple.

«Toutes les photos qui entrent à la Société du patrimoine de Sainte-Claire sont numérisées, en collaboration avec Mario G. Fournier. Celles-ci sont clairement identifiées, mises dans un fichier, que j’appelle un fonds, puis cataloguées», explique M. Deblois qui souligne qu’il est impératif, pour lui, de rendre tous ces trésors, comme il les appelle, accessibles au public.

« Peu importe qui on est dans la vie, on laisse une petite trace de notre passage. Ça peut être de notre vivant, mais aussi à notre décès avec notre carte mortuaire. Il y a plein d’événements dont on peut être un acteur important et de ces actes, des photos sont prises. On aime tous regarder des photos. C’est beau d’avoir des tonnes de photos, mais si personne ne les voit, ce n’est pas intéressant. »

M. Deblois est d’avis que le répertoire, sur lequel il consacre d’innombrables heures depuis plus de 20 ans, pourrait être d’un grand intérêt pour des personnes qui font de la recherche généalogique ou historique, par exemple, ou tout simplement pour des personnes qui, à la limite, aimeraient découvrir des clichés de leurs proches qu’ils n’ont pas vus auparavant.

« Au Centre de vie de Sainte-Claire, par exemple, d’innombrables photos ont été prises depuis la fondation de l’organisme en 1988. D’excellents clichés ont été pris dans des contextes de plaisir et d’activités. C’est un des nombreux fonds photographiques que j’ai recueillis et les gens pourront éventuellement voir tout cela », poursuit M. Deblois qui dit avoir, jusqu’ici, entre 80 et 90 fonds photographiques venant de différents organismes.

Répertoire accessible à tous

Comme on le mentionnait précédemment, le but ultime de ce projet est de produire un document numérique accessible, pour consultation, sur clé USB ou un DVD, par exemple. La mise en ligne d’un répertoire web pourrait également être envisagée.

On y trouvera trois grands blocs ou « fichiers-maître » donnant accès à une grande quantité de fonds photographiques. Et pour chaque photo, on retrouvera le nom et une brève description de celle-ci, ainsi qu’un code permettant de la trouver facilement dans le répertoire qui pourrait être accessible en différents endroits comme la bibliothèque municipale, la Société du patrimoine de Sainte-Claire ou même le futur centre d’archives que la Société historique de Bellechasse songe ouvrir du côté de Saint-Damien.

En support au fichier informatisé, M. Deblois a d’ailleurs conçu un index papier du répertoire intitulé « Une trace sur le chemin du temps » qui comprend plus de 400 pages déjà, mais qui est appelé à augmenter au cours des prochaines années.

Plus de 13 800 photos comme celle que l’on voit à l’écran de l’ordinateur, ont été numérisées jusqu’ici par Yvan Deblois.

Généalogie et histoire

Yvan Deblois souligne que son travail permettra aux citoyens de Sainte-Claire et d’ailleurs de découvrir des personnes qu’ils ont connues ou non, des membres de leurs familles respectives, leurs conjoints ou conjointes, ou encore quand les personnes sont décédées, par exemple.

« On y retrouvera un côté à la fois historique et généalogique. Si une personne souhaitait écrire un livre sur l’histoire de l’économie et des industries à Sainte-Claire par exemple, il y a tout un fonds photographique qui pourra être mis à sa disposition. »

Il ajoute que lorsque son livre « Portrait de famille du temps passé » a été publié en 2015, celui-ci s’arrêtait principalement aux années 1950. Ce nouvel ouvrage touchera toutes les générations, mais se voudra aussi une suite au document de 2015, d’une certaine façon.

« Une première partie de ce répertoire concerne les individus, mais une seconde touche différentes thématiques comme les associations et organismes, le monde des affaires, la culture, l’éducation à Sainte-Claire et autres », indique-t-il en ajoutant qu’il avait également «scanné» tout ce qui a été diffusé sur Sainte-Claire dans La Voix du Sud et La Voix de Bellechasse, ou encore l’ancêtre du journal, L’Aiglon.

Projet unique au Québec ?

Yvan Deblois mentionne qu’à sa connaissance, un répertoire photographique aussi exhaustif, portant sur l’histoire d’une localité, n’a jamais été publié au Québec, ce qui rend son projet d’autant plus intéressant. « J’ai vérifié dans différentes société d’histoire. Certaines comme celle de Sainte-Marie ont fait de quoi de précis avec les cartes mortuaires, par exemple, mais je n’ai rien de similaire à cela au Québec. »

M. Deblois souligne toutefois que son travail, aussi exhaustif soit-il, est loin d’être terminé. Il invite d’ailleurs les gens qui auraient des photos et qui accepteraient qu’elles soient numérisées dans un but de conservation du patrimoine, mais aussi de diffusion (ce qui est une priorité), de communiquer avec lui au 418-883-3056.

Vers le bicentenaire

Pour Yvan Deblois, tous ce travail a débuté par temps perdu il y a 20 ans, mais il a accéléré le rythme depuis un an afin que ce répertoire soit prêt à temps pour les festivités du 200e anniversaire de Sainte-Claire, en 2024. Il ajoute qu’un comité organisateur de ces fêtes était déjà en voie de formation, mais ignore pour le moment si un livre-souvenir sera produit.

« Je garde tout cela en réserve, au cas où. Ce qui est certain, c’est que cela sera diffusé un jour. La publication d’un livre-souvenir sur les 200 ans d’histoire de Sainte-Claire doit rester une priorité, selon moi. S’il y en a un, ce répertoire pourrait venir en soutien à celui-ci. Sinon, je pourrais songer à publier un recueil photographique qui pourrait être mis en vente à ce moment, mais ça reste un projet », tient-il à préciser.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Raymonde Grenier
Raymonde Grenier
6 mois

Félicitations, sûrement un travail extraordinaire .