Saint-Anselme: leur gym finalement ouvert

Eric Gourderedaction@lavoixdusud.com
Saint-Anselme: leur gym finalement ouvert
Ludovic, Jade et Sammy ont finalement pu accueillir leurs premiers clients en début de semaine, après cinq mois d'attente. (Photo : Photo La Voix du Sud – Éric Gourde)

Ludovic Carbonneau, son frère Sammy et la conjointe de ce dernier, Jade, ont finalement pu ouvrir leur commerce lundi dernier, cinq mois après la date prévue à l’origine, soit le 10 octobre 2020.

L’annonce de la fermeture des gyms par le gouvernement du Québec, le 7 octobre dernier en raison de la pandémie de Covid-19, est venue reporter le rêve des trois copropriétaires d’inaugurer leur emplacement, dans l’ancien magasin Korvette de Saint-Anselme, sur lequel il avait investi beaucoup de temps.

Prêt à finalement aller de l’avant, le trio peut enfin présenter à la population le résultat de ses efforts et de ceux de leur entourage respectif, avec toutefois une vingtaine de semaines de retard sur l’horaire initial.  » Les appareils sont entrés le 6 octobre dernier, car on devait ouvrir le 10. Malheureusement, la fermeture a été annoncée le 7 octobre dernier. Tout est neuf, ça n’a jamais été utilisé. Ça dort là depuis 5 mois « , indique Sammy Carbonneau, ajoutant que la décision de laisser tomber avait traversé leur esprit, brièvement toutefois.

 » Nous avions tellement travaillé. Le changement en comparaison avec l’ancien magasin Korvette, c’est le jour et la nuit. Nous aurions perdu beaucoup plus à mettre la clé dans la porte qu’à attendre « , résume-t-il.

Si l’investissement initial de 350 000 $ a été un facteur pris en considération, les trois jeunes entrepreneurs avouent avoir été inquiets de perdre leur mise. Obtenir de l’aide n’a pas été facile, puisque l’entreprise n’avait pas d’historique financier.  » Il a fallu être insistant. Le fait que nous avions quelques abonnements en prévente et que nous avons pu vendre un peu de produits a prouvé le fait que nous existions « , raconte Ludovic.

L’emplacement propose des équipements à la fine pointe et une ambiance propice aux adeptes de la discipline.

Une affaire de famille et un rêve

La non-ouverture du commerce laissa un vide évident dans le plan de match des trois jeunes propriétaires dont les plans venaient de changer, particulièrement Sammy qui est militaire à la base de Valcartier depuis près de trois ans et qui est à l’origine de l’idée.  » Mon rêve c’était ça. Être militaire et avoir mon propre gymnase, puisque je suis un passionné de l’entrainement. Ça fait un peu plus d’un an que j’ai décidé de me lancer. Mon père avait eu un gym à Montmagny. Nous avions ciblé 2-3 endroits et ce qui était le plus avantageux était ici, quand le local est devenu libre « , raconte-t-il.

 » Je termine cette année. Je veux pouvoir travailler dans mon domaine, tout en ayant le gym comme « sideline ». Ça a toujours été le plan « , explique Ludovic qui étudie actuellement en mécanique marine à Rimouski et travaillera à temps partiel. Il a travaillé pour l’entreprise RB Teck à Saint-Anselme pendant quelques mois entretemps.

Jade, conjointe de Sammy, en est pour sa part à sa dernière année d’une technique en éducation spécialisée.  » Comme tout est à la maison pour les études, je suis en mesure d’être ici et de faire mon cours en même temps. Mon but est d’avoir un diplôme au cas où, mais l’objectif est qu’ici ce soit mon emploi principal « , indique celle qui entretemps a travaillé quelques mois comme préposée aux bénéficiaires aux CHSLD de Sainte-Claire et Saint-Anselme.  » Étant encore aux études, j’avais besoin d’argent et ça ne me tentait pas d’être sur la PCU.  »

Ouvert depuis lundi dernier, à la suite du passage de la région Chaudière-Appalaches en zone orange. Le trio est confiant que le commerce est ouvert pour de bon, même si des menaces d’une troisième vague de la Covid-19 existent.  » Ça bouge plus que ce à quoi on s’attendait, surtout en raison des incertitudes qui persistent sur la possibilité d’une autre vague. On ne nous a sûrement pas permis d’ouvrir pour nous refermer dans quelques semaines.  »

Un peu de recul

Le commerce est visiblement une affaire de famille, celle de Sammy et Ludovic s’étant particulièrement impliquée avant l’inauguration.  » Nous avions quelques abonnements de vendus avant la fermeture et quelques personnes ont racheté leur abonnement depuis l’automne. Les gens ne voyaient pas à l’intérieur, car on ne voulait pas dévoiler le look de notre gym avant l’ouverture.  »

Le trio sera omniprésent dans l’opération du commerce. Si les trois en seront à leurs premières armes, ils auront eu du temps pour mieux se préparer en raison de cette pause non souhaitée.  » On ne connaissait pas autant notre gym en octobre qu’on peut le connaitre aujourd’hui. On s’est perfectionné avec notre système informatique et avons pris du temps pour réajuster les appareils pour que tout soit à point « , illustre Jade qui agira à titre d’entraîneuse personnelle. Un physiothérapeute et un kinésiologue complèteront l’équipe.

Pour le moment, un maximum de 20 personnes est permis à l’intérieur du gym. Plusieurs précautions, telles que bouteilles de désinfectant à plusieurs endroits, flèches au plancher et port du masque pour les gens qui circulent. Il n’y a pas de temps limite pour les gens dans le local pour le moment, sauf que si l’achalandage devait l’exiger, cette norme pourrait être revue.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires