Un été en plein air au Domaine Pointe-de-Saint-Vallier

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Un été en plein air au Domaine Pointe-de-Saint-Vallier
Les spectacles en plein air prendront une place importante cet été au Domaine. (Photo : gracieuseté)

CULTURE. Forcé à l’inactivité l’été dernier en raison de la pandémie de Covid-19, le Domaine Pointe-de-Saint-Vallier reprend son élan cet été avec, comme fer de lance, les activités extérieures.

Responsable de la programmation du site, Denise Roy explique qu’une programmation a été préparée au cours des derniers mois, mais que l’on préfère éviter les activités à l’intérieur des bâtiments. « On vit encore avec la Covid dans notre champ de vision, alors toutes les activités vont se passer à l’extérieur. »

L’attrait qu’ont les gens pour la nature et les activités d’observation devient de plus en plus évident

Naturellement, tout a été pensé pour que cela se fasse dans le respect des règles de la Santé publique. « Les règles actuelles permettent déjà de recevoir 250 personnes à l’extérieur et comme nous recevons à peu près jamais autant de visiteurs en même temps à une activité, ça nous convient déjà. La seule chose que nous pourrions peut-être ajouter est la tenue de conférences à l’intérieur. »

C’est pourquoi le volet musical pourra être exploité cet été, mais avec quelques précautions d’usage. « Les musiciens sont prévenus que les spectacles auront lieu dans le Jardin de l’étang ou encore sur la galerie du bâtiment qui deviendra la scène. Comme la plupart ont lieu le samedi, on peut reporter le tout au lendemain, en après-midi, en cas de pluie. »

Mme Roy ajoute que malgré l’annulation des activités l’an dernier, le site a connu un achalandage intéressant, preuve de sa vocation multiple. « L’année dernière, nous avons tout annulé, mais avons constaté que des gens sont venus tous les jours profiter de notre vocation naturelle, seulement pour marcher ou profiter du décor et du plein air. L’attrait qu’ont les gens pour la nature et les activités d’observation est indéniable. Plusieurs ont découvert l’endroit et sont même revenus plus d’une fois. »

Cela dit, Mme Roy explique que les artistes en art visuel pourraient aussi y trouver une niche au cours de l’été, tandis que les conférences à caractère historique ou autres devront possiblement attendre. « Notre symposium attire toujours beaucoup de monde et il fallait penser à éviter de regrouper plusieurs personnes en même temps, alors notre symposium sera réparti sur deux fins de semaine. Ça risque de créer davantage de rencontres intimes entre les artistes et les visiteurs. »

Si établir une programmation n’est jamais de tout repos, Mme Roy avoue que les occasions sont davantage présentes cette année. « Les artistes nous approchent pour savoir si nous avons de la place dans notre programmation, sauf que celle-ci a été faite au cours de l’hiver. Nous souhaitions être prêts à l’avance et répondons à ces gens-là que nous les gardons pour l’an prochain dans la majorité des cas. »

Le Domaine Pointe-de-Saint-Vallier ne possède pas les bâtiments les plus imposants et regroupe rarement plus que quelques dizaines de personnes. Denise Roy estime malgré tout que le site est devenu un endroit de choix pour les amateurs de culture de la région et d’ailleurs. « C’est petit, c’est vrai, c’est saisonnier, mais on a notre place comme lieu d’animation culturelle et nous ne sommes pas nombreux dans Bellechasse. Nous sommes en train de prouver notre importance », dit-elle en terminant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires