Domaine du Lac-Vert: l’aménagement d’un complexe hôtelier envisagé

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Domaine du Lac-Vert: l’aménagement d’un complexe hôtelier envisagé
Un complexe hôtelier pourrait être aménagé à même la Maison Saint-Bernard, sur le site du Lac-Vert à Saint-Damien. (Photo : gracieuseté)

TOURISME. Un complexe hôtelier avec un service de restauration offrant une gastronomie de type rural devrait voir le jour dans la Maison Saint-Bernard, au cœur du Domaine du Lac-Vert. C’est ce qu’a souligné le maire Sébastien Bourget lors d’un récent entretien avec le journal.

M. Bourget mentionne que depuis février dernier, les membres du comité du Lac-Vert travaillent avec assiduité sur le projet de développement du site qui, rappelle-t-il, se voudra un projet à vocation régionale qui profitera aux citoyens et aux entreprises touristiques de toute la MRC de Bellechasse.

Alors que le projet de la maison-mère sera davantage de nature sociocommunautaire avec un important volet historique et muséal, M. Bourget mentionne que le Lac-Vert est appelé à devenir un site multiclientèle. Le volet ressourcement, amélioré et augmenté, demeurera et une place importante sera donnée au récréotourisme.

« On veut en faire un lieu où les visiteurs de passage, tout comme les familles, pourront profiter d’une expérience touristique unique », indique-t-il.

À cet égard, M. Bourget précise que le comité de développement du Lac-Vert entend mettre en valeur l’ensemble du site et a ciblé, comme élément majeur de celui-ci, un service d’hôtellerie et de restauration où les produits du terroir seront en vedette, autant ceux des entreprises agrotouristiques de Bellechasse que les aliments qui seront produits sur place.

« On aimerait relancer les jardins de sœurs, le verger de même que l’érablière qui se trouve sur le site. On veut faire découvrir aux gens le volet autosuffisance qui a longtemps marqué le parcours des religieuses », explique-t-il en mentionnant que l’érablière, qui offre un potentiel de 8 000 entailles, ne serait exploitée qu’en partie puisque le comité du Lac-Vert s’est entendu sur l’importance de conserver le volet naturel de celle-ci.

Accessibilité et complémentarité

Sébastien Bourget rappelle que dans tout ce processus, le site demeure accessible à la population. « C’est une condition émise par les religieuses lorsque la municipalité est devenue propriétaire des lieux. Les gens peuvent venir marcher en tout temps dans les sentiers et profiter du lac. Au cours de l’automne, les sentiers de ski de fond et de raquette, qui sont sous la responsabilité de Ski-Mont, seront déplacés vers le Lac-Vert », poursuit-il en ajoutant que ces nouveaux sentiers seront développés à partir de ceux déjà en place.

Il confirme également la volonté de la municipalité et du comité du Lac-Vert d’offrir une complémentarité et une harmonie entre les deux sites (maison-mère et Lac-Vert) qui seront reliés par un sentier existant qui sera mieux balisé, ce qui permettra à ceux qui le souhaitent de se rendre à l’un ou à l’autre à vélo ou à pied, sans utiliser la voiture, comme les religieuses le faisaient par le passé.

La mise en valeur du Domaine du Lac-Vert est au cœur du projet mené par le comité de développement qui est en poste depuis février dernier.

Mettre Bellechasse en évidence 

Sébastien Bourget rappelle que le volet récréotouristique majeur que les intervenants au dossier souhaitent implanter est d’une importance capitale non seulement pour Saint-Damien, mais pour toute la MRC de Bellechasse. Il est d’avis que pour retenir la clientèle touristique plus d’une journée ou deux, la mise en place d’un complexe hôtelier avec service de restauration s’impose et que le site du Lac-Vert est tout à fait désigné pour cela. De fait, précise-t-il, « ça va répondre à un besoin qui n’est pas répondu adéquatement dans Bellechasse. »

La présence du Club de golf et de la piste cyclable, à proximité, est un atout majeur, tout comme celle du Parc régional Massif du Sud où l’hébergement offert (refuges, chalets, yourtes et autres) ne convient pas à tout le monde, convient-il en ajoutant que ce projet mettra Bellechasse sur la carte touristique québécoise à long terme.

Une ressource à temps plein embauchée

Par ailleurs, un nouvel organisme à but non lucratif à être créé au cours des prochains mois et un gestionnaire de haut calibre ayant des connaissances approfondies dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme seront éventuellement appelés à prendre la relève de l’actuel comité de développement qui, depuis février dernier, se penche sur la vocation à donner au Domaine du Lac-Vert (ou Domaine du Perpétuel-Secours).

« C’est un projet en démarrage et on ne veut pas se tromper. Si on veut que celui-ci avance, ça nous prend une personne qui aura idéalement des compétences en gestion hôtelière ou touristique », précise le maire Sébastien Bourget qui ajoute que la personne qui sera embauchée sera sous la responsabilité de l’OBNL qui va gérer le site.

« Nous sommes à finaliser l’écriture de la charte et des règlements généraux. On espère tenir l’assemblée générale de fondation d’ici quelques mois et l’organisme va signer un contrat de gestion avec la municipalité qui est propriétaire du site. Des représentants du conseil municipal seront sur le conseil d’administration et la personne qui sera embauchée sera également responsable de la gestion financière de l’entité », poursuit-il.

Agente de développement à la Municipalité de Saint-Damien et impliquée dans le dossier du Lac-Vert, Marie-Hélène Labbé ajoute que le CA provisoire du futur OBNL sera composé en grande partie de membres du comité du Lac-Vert et que plusieurs d’entre eux ont manifesté l’intérêt de poursuivre le travail par la suite. Une offre d’emploi visant à embaucher la nouvelle ressource a été publiée au cours des dernières heures.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires