Wild Crush : une formation musicale en progression

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Wild Crush : une formation musicale en progression
Le groupe Wild Crush est composé des Bellechassois James Tremblay (batterie) et Jérémy Lemieux (guitare) qui entourent le chanteur Marc-Antoine Belleau, au centre, qui est de Lévis. (Photo : gracieuseté - Annabelle Lemay)

MUSIQUE. Wild Crush, jeune formation musicale qui a de fortes assises Bellechasse avec deux de ses trois membres vivant sur le territoire, fait peu à peu sa place dans l’industrie musicale québécoise.

Formé en 2018 par Marc-Antoine Belleau de Lévis (chanteur) et Jérémy Lemieux (guitare) de Saint-Charles, le groupe qui se spécialise dans la musique électropop s’est agrandi au cours des derniers mois avec l’arrivée de James Tremblay de Beaumont, à la batterie.

« Marc-Antoine et Jérémy se sont connus après lors du concours de Cégep en spectacle, en 2018. Les deux travaillaient en solo et ont décidé de jouer ensemble. Ils ont fait des événements où ils ont rempli des salles de plusieurs centaines de personnes et quand la pandémie est arrivée, ils ont commencé à faire des compositions originales », indique James qui a été introduit au groupe par Marc-Antoine Belleau au cours de la dernière année.

« Personnellement, je joue de la batterie depuis que j’ai 13 ans et ça faisait 6 ou 7 ans que je n’y avais pas touché. J’ai sorti tout cela, on a mis cela dans mon garage et on a commencé à jammer ensemble. Le duo est devenu un trio et on s’est mis en mode composition », précise le Beaumontois qui ajoute que le groupe s’est inspiré de groupes connus comme Imagine Dragons, 21 Pilots et autres pour développer un son qui lui est propre, un beat qui, selon lui, plaît à bien des gens.

Présent sur les ondes radio

Au début de l’été 2021, le groupe a lancé Woke up like this, une pièce accompagnée d’une vidéo qui est dans le top-20 dans le BDS des pièces radiophoniques les plus écoutées au Québec. En octobre, ils ont lancé What about this love, pièce qui se situe dans le top-30 du BDS actuel et continue à rouler sur les ondes radiophoniques. Des vidéo-clips de ces deux pièces ont aussi été tournés et peuvent être visionnés sur YouTube.

« Nous jouons présentement sur des réseaux radio comme le Circuit O, Rouge FM, Réseau Plaisir et autres. Nos chansons sont diffusées dans plus de 70 fréquences radio partout au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Nous avons récemment signé avec la maison de disque KS Records de Québec en vue de la présentation d’un premier album », précise le chanteur Marc-Antoine Belleau.

James Tremblay ajoute qu’en plus de l’album dont la sortie est prévue pour l’été ou l’automne 2022, des spectacles devraient s’ajouter à l’agenda des prochains mois. « C’est certain que nous allons présenter un mélange de compositions et de reprises, car on n’a pas d’album complet », prend-il le temps de préciser en mentionnant que de nouveaux singles devraient être lancés au cours de l’hiver.

En parallèle, ils travaillent sur d’autres projets comme une collaboration avec Laurie Drolet, ancienne demi-finaliste à La Voix, qui devrait être dévoilée prochainement.

« On espère diffuser quelques pièces sur une base individuelle avant de s’attaquer à l’album. C’est notre plan pour le moment, mais ça peut changer vite, comme ça arrive souvent dans l’industrie », poursuit James qui ajoute que le fait de chanter autant en français qu’en anglais leur permettra de viser le marché du Québec d’abord, mais aussi le marché anglophone par la suite.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires