Des documents judiciaires rendus publics

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Des documents judiciaires rendus publics
La Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l'Estrie a présenté ses états financiers lors de son assemblée générale annuelle virtuelle. (Photo : (Photo archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

Le principal suspect dans le vol massif de données chez Desjardins aurait vendu des renseignements confidentiels pendant 15 mois avant d’être repéré. Il aurait aussi eu chez lui jusqu’à 30 100 $ en liquide, en plus d’une vingtaine de cartes de crédit prépayées quand les enquêteurs du Mouvement ont fait leur saisie civile à son domicile de Saint-Charles, en mai 2019.

Ces détails font partie des informations rendues publiques mardi relativement à l’enquête entourant Sébastien Dorval-Boulanger, ancien employé de Desjardins et principal suspect dans l’enquête actuellement en cours.

Les documents rendus publics indiquent également que l’équipe de sécurité de Desjardins a pu saisir divers objets, dont des clés USB vides, un disque dur, un ordinateur, un téléphone cellulaire, des cartes mémoire et une tablette électronique lors de leur perquisition.

L’ex-employé aurait aussi justifié ses gestes à la suite de problèmes financiers découlant d’une ancienne relation et qu’il souhait vouloir réparer ses erreurs en collaborant avec les autorités.

La fuite de données chez Desjardins, rendue publique en juin 2019, a touché 9,7 millions de clients et aucune accusation criminelle n’a encore été portée contre Sébastien Boulanger-Dorval dans cette affaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires