À la rescousse des animaux sauvages

À la rescousse des animaux sauvages

Jennifer Tremblay

SAINT-HENRI – Ardente défenseure du monde animal, Jennifer Tremblay ouvrira, au printemps prochain, un centre de réhabilitation de la faune qui sera situé sur le rang du Bras à Saint-Henri.

C’est sous l’appellation « SOS Miss Dolittle » que ce nouveau centre d’aide aux animaux sauvages verra le jour. Celui-ci desservira principalement les régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

Déjà propriétaire de « Miss Dolittle », entreprise opérant un site Internet d’annonces classées et de références animales, Mme Tremblay souligne que ce futur centre de réhabilitation vise à donner une seconde chance à des animaux sauvages blessés ou orphelins qui pourront y recouvrer la santé avant d’être retournés dans leur milieu naturel.

« C’est certain qu’on ne pourra pas tous les sauver, mais on va faire notre part », signale celle qui entend d’abord se concentrer sur les petits mammifères tels que ratons laveurs, écureuils, moufettes, renards, marmottes et autres. Pour la première année, celle-ci aimerait accueillir une cinquantaine de bêtes qui, selon leur condition, pourraient passer jusqu’à un an sur le site.

Mme Tremblay a obtenu toutes les autorisations requises pour la mise en place de ce nouveau service. Dans les derniers jours, elle a reçu un permis de réhabilitation d’oiseaux migrateurs d’Environnement Canada.

OBNL et dons du public

La gestion de ce futur centre de réhabilitation sera assurée par un organisme à but non lucratif. Celui-ci fonctionnera principalement grâce à la générosité du public et de partenaires financiers qui seront appelés à contribuer financièrement d’année en année.

SOS Dolittle, qui est déjà reconnu comme organisme de charité, pourra émettre des reçus aux fins d’impôts à ces futurs donateurs. Mme Tremblay ajoute qu’il n’existe aucun programme du gouvernement permettant d’aider financièrement un tel projet, d’où la nécessité de solliciter la générosité du public et la contribution de bénévoles, certains ayant déjà manifesté leur intérêt.

En marge du 5e anniversaire de l’entreprise « Miss Dolittle », une entreprise de Québec, l’Institut Poil-Luxe a accepté de s’impliquer financièrement dans la réalisation de ce projet en organisant, conjointement avec Mme Tremblay, un « toilettage-o-don » lors duquel une partie des profits sera remise au futur centre de réhabilitation.

SOS Miss Dolittle a également reçu un appui de premier plan de la part de l’entreprise Alfred Couture ltée de Saint-Anselme, qui a accepté de mettre à sa disposition une résidence inhabitée située à proximité. Cette dernière deviendra le centre névralgique de ce projet, tout comme une importante parcelle de terrain avoisinant les 400 000 pieds carrés où seront installés les cages et enclos requis pour accueillir les futurs « patients » de ce centre de réhabilitation.

« Leur contribution était essentielle à la réalisation de mon projet et je ne les remercierai jamais assez pour cela », précise Mme Tremblay qui souhaite également, dans le futur, sensibiliser la population à l’importance de développer un respect envers la faune et favoriser une cohabitation harmonieuse avec celle-ci.

Poster un Commentaire

avatar