Église de Saint-Benjamin: une consultation publique sera menée

Photo de Serge Lamontagne
Par Serge Lamontagne
Église de Saint-Benjamin: une consultation publique sera menée
L'avenir du projet de transformation de l'église de Saint-Benjamin sera précisé au terme d'une consultation publique qui sera réalisée prochainement. (Photo : La Voix du Sud - Archives)

SOCIÉTÉ. Même s’il n’est pas encore réalisé, le projet de transformation de l’église de Saint-Benjamin est toujours au cœur des discussions dans cette localité. L’avenir de ce projet, lancé il y a dix ans, pourrait prendre un tournant décisif au terme d’une consultation publique qui sera menée au cours des prochaines semaines.

En raison de la pandémie qui complique la tenue de tout rassemblement public, les élus ont décidé, lors de leur assemblée régulière tenue par visioconférence le 12 avril dernier, de mener cette consultation par voie postale.

La mairesse Martine Boulet souligne que chaque contribuable ayant une propriété (terrain ou résidence) sur le territoire de Saint-Benjamin recevra un formulaire qui présentera trois options différentes sur lesquelles les citoyens devront se prononcer.

La première proposition sera, de fait, la dernière mouture du projet qui, à l’automne 2019, était évalué à 4,3 M$, mais qui selon Mme Boulet, pourrait avoisiner les 5 M$ selon les chiffres d’aujourd’hui.

Après une présentation publique tenue lors des Journées de la culture, la municipalité avait appris en décembre de la même année que le gouvernement du Québec acceptait de financer le projet à hauteur de 60 %, pourcentage qui a depuis grimpé à 65 % en raison de la hausse de la richesse foncière uniformisée de la municipalité.

La deuxième option qui devrait être présentée aux contribuables serait une version plus modeste du projet de transformation de l’église comprenant l’aménagement d’une salle multifonctionnelle et le déménagement de la bibliothèque dans la sacristie de l’église, assorti d’une mise à niveau de l’actuel complexe municipal.

La troisième question qui devrait se retrouver sur le formulaire serait de demander aux citoyens s’ils veulent ou non du projet de transformation de l’église.

Mme Boulet précise que cette consultation devrait être menée conjointement par des membres du conseil municipal et du comité de transformation de l’église. Ceux-ci devraient être secondés par Mathieu Baillargeon de la MRC des Etchemins et Mathieu Gaudet, organisateur communautaire au Centre de santé des Etchemins.

Chaque proposition devrait normalement être accompagnée de données permettant de cibler l’impact de chaque projet sur le compte des citoyens. « Le problème que nous avons pour le moment, c’est que nous n’avons pas d’estimés de coûts pour la deuxième option. On va voir s’il est possible d’avoir de telles évaluations à un coût raisonnable, car on ne dispose pas d’une grande marge de manœuvre pour cela », précise la mairesse qui ajoute que le conseil devrait prendre une décision finale au cours du mois de juin, sans pouvoir donner de date précise.

« Si le projet original ne se fait pas, on m’a dit que la subvention serait transférable vers un projet plus modeste de transformation de l’église avec la mise aux normes du complexe municipal », poursuit Mme Boulet qui confirme que certains travaux totalisant 240 000 $ ont été réalisés en 2020, soit des études archéologiques, le creusage d’un nouveau puits et la réalisation de tests de sols qui ont permis de déterminer le taux de manganèse présent dans celui-ci, sans oublier les négociations avec le diocèse en vue d’un transfert éventuel du bâtiment.

Mme Boulet ajoute qu’à la demande des élus, le document qui sera acheminé aux citoyens devrait également comprendre tous les éléments qui auront un impact sur le compte de taxes en 2022, que ce soit l’achat d’un camion de déneigement et d’une unité d’urgence, les travaux de réfection du 14e Rang, le déficit de 2019 et la réfection du 6e Rang.

Longtemps coordonnateur du projet de transformation de l’église, Claude Mathieu souhaite que les citoyens pourront se prononcer sur des options sérieuses et des chiffres précis.

Aller au bout de ses convictions, malgré quelques bémols

Longtemps coordonnateur du projet de transformation de l’église, dossier sur lequel il a beaucoup travaillé au cours des dix dernières années, Claude Mathieu se dit favorable à l’idée de tenir une telle consultation publique, ajoutant qu’il entendait s’impliquer dans ce processus et aller au bout de ses convictions.

« Je me suis toujours dit qu’il fallait aller jusqu’au bout, mais pour faire une vraie consultation publique, il faut avoir les bonnes choses à dire. J’ai informé la municipalité que j’étais d’accord que l’on établisse l’impact des projets présentés sur le compte de taxes des citoyens, c’est important, mais je suis complètement en désaccord avec l’idée d’ajouter tous les éléments qui impacteront le compte de taxes des citoyens en 2022, ça n’a pas sa place dans une consultation de ce genre », indique-t-il en ajoutant que ces éléments se retrouveront sur le compte de taxes d’une manière ou une autre, que le projet de transformation de l’église ait lieu ou non.

M. Mathieu ajoute que pour avoir une consultation publique efficace, il faut selon lui se concentrer sur l’essentiel afin de présenter deux options sérieuses et des chiffres précis aux citoyens qui, rappelle-t-il, étaient favorables au projet lors de son lancement il y a 10 ans.

« Si l’impact sur le compte de taxes est trop élevé, je vais être le premier à appuyer la municipalité dans ses décisions et faire comprendre à ceux qui étaient pour le projet que ça n’a pas de bon sens. Ce que l’on veut, c’est d’avoir les vrais chiffres qui permettront aux gens de prendre une décision éclairée. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires