Feu vert au tracé cyclable Scott – Saint-Anselme

Eric Gourde 
redaction@lavoixdusud.com

Feu vert au tracé cyclable Scott – Saint-Anselme
La voie ferrée existante sera démantelée et accueillera la piste cyclable sur une bonne portion du tracé. (Photo : Icimédias - Éric Gourde)

VÉLO. Les travaux de construction pour le projet de piste cyclable entre Scott, Sainte-Hénédine et Saint-Anselme débuteront en 2022. Celle-ci permettra de relier deux voies cyclables importante en Chaudière-Appalaches, soit la Cycloroute de Bellechasse et la Véloroute de la Chaudière.

« Il faut que ce soit réalisé en 2022, alors ce sera très rapide. On attend un échéancier plus précis des travaux très prochainement. C’est la MRC Nouvelle-Beauce qui est responsable du dossier », indique le directeur général adjoint à la MRC de Bellechasse, Dominique Dufour.

Ayant reçu l’aval du gouvernement du Québec, cette dernière peut désormais lancer ses appels d’offres et ainsi espérer entamer le chantier dès ce printemps, indique le préfet de la MRC Nouvelle-Beauce, Gaétan Vachon, qui ajoute d’emblée que les travaux de construction s’effectueront de Saint-Anselme vers Scott. « À certains endroits, il faudra aussi procéder au démantèlement des rails du chemin de fer. On parle notamment du tronçon à partir des puits municipaux de la municipalité de Sainte-Hénédine jusqu’au ruisseau Roland-Nadeau, à environ 200 mètres au sud-ouest de la route Saint-François. Ce démantèlement permettra de construire la piste cyclable sur l’emplacement actuel des rails. »

M. Vachon précise que le tracé qui vise à rejoindre la Véloroute de la Chaudière n’est pas encore définitif. « La MRC de La Nouvelle-Beauce et la municipalité de Scott sont encore en discussion avec le ministère des Transports du Québec pour évaluer différentes options de tracés. Une dernière partie de tronçon devrait donc voir le jour plutôt en 2023. »

La MRC de La Nouvelle-Beauce a reçu un soutien financier de 3 284 807 $ du gouvernement du Québec pour mettre en œuvre ce projet à portée régionale. Évidemment, qui dit construction, dit présence de machinerie dans les secteurs visés, ajoute M. Vachon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ezeckiel
Ezeckiel
5 mois

C’est super des pistes cyclables sur d’anciens chemins de fer, mais si on veut que les gens fassent plus de vélo, pourquoi ne prenons nous pas ces millions pour développer interconnecter le réseau cyclable des agglomérations urbaines? On réglerait une partie du problème de la circulation automobile par le fait même, comme le font bien des villes dans le monde.