La Coopérative de solidarité Épicerie-Boucherie de Buckland peine à se rentabiliser

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
La Coopérative de solidarité Épicerie-Boucherie de Buckland peine à se rentabiliser
La Coopérative de solidarité Épicerie-Boucherie de Buckland éprouve des difficultés à se rentabiliser

Les dirigeants de la Coopérative de solidarité Épicerie-Boucherie « Marché de la Place » de Buckland cherchent toujours à améliorer et rendre permanente la santé financière de la coopérative. Les membres et la population de Buckland ont récemment été invités à poser certains gestes pour en assurer la pérennité. Un achat minimum de 10$ de plus par semaine et une contribution additionnelle à titre de part sociale ont été suggérés par le comité.

Le président de la coopérative, Raoul Vallières, avoue que celle-ci vit une situation particulière et que des initiatives ont dû être mises de l’avant, dont une certaine réorganisation du travail. « Des démarches sont toujours en cours localement auprès des membres et de la population. On jongle actuellement avec certaines idées dont une activité bénéfice et autres. »

Le membership de la coopérative est toujours en cours. Celle-ci comptait recruter 300 membres et en compte actuellement 260. Les objectifs financiers de départ ont toutefois été atteints. « On souhaitait amasser 100 000$ au départ et on a dépassé ce montant » précise Raoul Vallières pour qui une augmentation des achats et de l’achalandage au Marché de la Place n’est pas impossible. « Y’a des habitudes qui doivent être créées et elles sont en train de se créer. »

Les améliorations sont constantes à la coopérative précise monsieur Vallières qui cite en exemple la section des fruits et légumes et la quarantaine de personnes de l’extérieur qui y ont adhéré.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires