La valeur des terres agricoles québécoise en hausse de 18 %

Par Andre Poulin

En moyenne, selon les données de La Financière agricole, la valeur unitaire des terres agricoles ( soit celle des terres en culture ainsi que de toutes les autres superficies agricoles, dont les pâturages, les vergers, les érablières et les boisés) transigées au Québec, en 2011, a augmenté de 18,2 % comparativement à 2010 tandis que celle des terres en culture a augmenté de 16,1 %.

Les transactions compilées en 2011 par La Financière agricole, toutes régions confondues, indiquent que la valeur unitaire moyenne des terres en culture a atteint 8 885 $/ha comparativement à 7 656 $/ha l’année dernière, soit une augmentation de 1 230 $/ha.

Cette situation s’explique principalement par les prix à l’hectare des transactions émanant de trois régions : Montérégie, Lanaudière et Laurentides. Pour plusieurs régions, les terres en culture ont été transigées en 2011 à un prix unitaire relativement stable ou en deçà du prix d’achat régional moyen de l’année précédente.

En 2011, les transactions de terres en culture dans les régions de la Montérégie, de Lanaudière et des Laurentides (partie sud) ont été conclues à des valeurs moyennes par hectare plus élevées qu’ailleurs au Québec; la valeur moyenne des terres en culture transigées dans ces régions dépasse les 12 000 $/ha. Quant aux variations annuelles observées dans les régions, celles-ci peuvent notamment s’expliquer par les particularités des terres transigées d’une année à l’autre au sein d’une même région, comme le secteur et le type de culture.

En ce qui a trait aux terres agricoles, elles ont été transigées, dans la plupart des régions, à des valeurs plus élevées en 2011 qu’en 2010, particulièrement les érablières et les terres achetées par les producteurs de grandes cultures et de cultures maraîchères, atteignant 7 490 $/ha, soit une augmentation de 18,2 %.

La valeur moyenne des terres agricoles a suivi la même tendance que celle des terres en culture au cours des 16 dernières années : augmentation annuelle importante jusqu’en 2002, puis période de relative stabilité des valeurs unitaires de transactions, suivie d’une reprise de la croissance au cours des dernières années. Depuis 2007, l’analyse de la valeur unitaire des terres transigées révèle un taux de croissance annuel de 9,1 % (terres en culture) et de 9,5 % (terres agricoles).

La publication sur la valeur des terres agricoles est un outil qui permet de jeter un regard régional sur l’évolution de la valeur des terres au Québec. Cette évolution est établie sur la base des transactions observées au cours des dernières années dans l’ensemble des régions. Cette publication est accessible sur le site Internet de La Financière agricole à l’adresse suivante : www.fadq.qc.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires