Le CSSS Les Etchemins opte pour le chauffage à la biomasse

Par Andre Poulin
Le CSSS Les Etchemins opte pour le chauffage à la biomasse

M. Robert Nadeau

À l’étude depuis huit mois, le projet de remplacer l’huile lourde ou légère par la biomasse produite par les forestiers de la région pour le chauffage du Centre de santé et des services sociaux et ses cinq bâtiments périphériques devrait se réaliser au cours de l’année 2013.

Endossé par le conseil d’administration de cet établissement de santé lors de sa rencontre du mois de juin, le projet qui commandera un investissement de 2 500 000 $ est actuellement en processus d’analyse auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l’Agence de santé et de services sociaux et tout laisse présager un dénouement heureux pour ce dossier aux importantes retombées socio-économiques et environnementales pour Les Etchemins.

En conséquence, le CSSS des Etchemins est confiant de pouvoir aller de l’avant avec le remplacement de ses systèmes de chauffage à l’huile lourde et légère par un système alimenté à la biomasse forestière. Des économies de l’ordre de 200 000$ par année résulteront du remplacement de l’huile lourde par la biomasse forestière, ce qui aura de plus l’avantage de stimuler la création des emplois forestiers pour la production d’au moins 500 cordes de bois en 8 pieds, résineux à 80 % et feuillu à 20 %, et de réduire l’empreinte écologique de la présence du CSSS. Ce sera plus de 2000 tonnes de GES (gaz à effet de serre) qui seront éliminées.

Un projet qui pourrait prendre de l’ampleur

Compte tenu de ces avantages à la fois financiers, économiques et écologiques, le Centre de santé et des services des Etchemins par l’entremise de son chef des services techniques, M. Robert Nadeau, analyse la possibilité d’intégrer des partenaires institutionnels de la municipalité de Lac-Etchemin à savoir l’École primaire Notre-Dame-de-Lac-Etchemin, l’aréna, l’Hôtel de Ville, l’église, le presbytère, et le centre communautaire des Etchemins (ancien CLSC) et de leur offrir aussi la possibilité de faire le choix de la biomasse pour le chauffage de leur immeuble. Ces immeubles pourraient être alimentés en énergie via un réseau commun de distribution ou par des installations indépendantes dans chacun des bâtiments.

Pour vérifier la faisabilité et la rentabilité du remplacement de l’huile légère par la biomasse comme source d’énergie pour le chauffage de ces immeubles, le Centre de santé et des services sociaux des Etchemins et les partenaires potentiels de cette possible extension du projet ont lancé un appel d’offres sur invitation à deux entreprises spécialisées dans la gestion et l’utilisation des combustibles à savoir Nexx Énergies de Saint-Romuald et Gestion PMI d’Amqui. Une fois l’une de ces deux entreprises choisie, ce qui sera fait ce lundi 24 septembre, cette dernière disposera de cinq semaines pour déposer son rapport, qui déterminera la faisabilité et les orientations possibles de cette partie du projet.

Le financement de cette étude, le CSSS des Etchemins et les partenaires l’obtiendront du bureau de l’efficacité énergétique, qui y contribuera à 75 % et du Fonds de diversification et de développement économique du CLD des Etchemins, qui épongera 90 % du 25 % restant.

 

Un moteur économique pour Les Etchemins

«Il s’agit de favoriser l’émergence d’une synergie entre consommateurs d’énergie et producteurs de biomasse forestière en créant une chaîne d’approvisionnement avec les partenaires forestiers de la région comme les groupements forestiers, l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce, les transporteurs et les producteurs forestiers afin de garantir un approvisionnement stable en biomasse forestière» explique Robert Nadeau, qui assure le leadership de ce dossier susceptible de créer une embellie dans la morosité économique etcheminoise en stimulant à la fois la demande pour la matière ligneuse et en suscitant la création d’une entreprise de production de copeaux, qui alimenteront les chaufferies à la biomasse.

Si tout va comme prévu, le Centre de santé et des services sociaux deviendra la 1re institution publique des Etchemins à s’équiper d’un pareil système de chauffage. Pour ce faire, il faudra évidemment que le Centre de santé s’assure d’un approvisionnement stable, ce qu’il croît être en mesure d’obtenir en misant sur les partenaires du milieu forestier.

Il pourrait toutefois être suivi de près, si ce n’est devancé par la municipalité de Sainte-Aurélie, qui attend au cours des prochains jours le rapport de l’étude commandée à Gestion PMI pour le chauffage des édifices publics sis au cœur de la municipalité (église, école et bureau municipaux). Encore là, l’approvisionnement en biomasse fait partie des défis à relever, défis que la multiplication des projets institutionnels de chauffage à la biomasse forestière permettra de relever plus facilement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires