Le dossier incendie étudié sous plusieurs angles dans Bellechasse

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Le dossier incendie étudié sous plusieurs angles dans Bellechasse
Le directeur général adjoint à la MRC de Bellechasse et responsable du dossier incendie

La MRC de Bellechasse étudie le dossier de la desserte incendie sous toutes ses facettes depuis quelques semaines. Révision du schéma de couverture de risques, l’avenir du service Cascade, service d’incendie régional ou regroupements à plus petite échelle sont quelques-uns des éléments faisant l’objet des discussions actuellement en cours.

Dans un premier temps, la révision du schéma de couverture de risques de la MRC fait partie de tous les intervenants impliqués en matière incendie dans la MRC. Tous s’entendent pour dire que le prochain schéma devra être moins contraignant et rédigé en fonction des réalités et des besoins de chacune des municipalités. Il devra être davantage un outil de planification des cinq prochaines années et non un document de gestion. La force de frappe étant primordial dans cet exercice, elle sera évaluée selon plusieurs critères dont le nombre de pompiers disponibles, le nombre et le type de véhicules d’intervention sur le territoire, les quantités d’eau requises et les délais de mobilisation.

L’échéancier demeure toutefois un élément à ne pas négliger et le projet de schéma devra être soumis au ministère de la Sécurité publique au plus tard à la fin du mois de juillet et une délivrance de conformité en septembre prochain pour plusieurs raisons: Des élections municipales auront lieu en novembre, l’été approche et cette période est plus ou moins propice à l’avancement de dossiers complexes et les municipalités souhaitent bénéficier des assouplissements du schéma révisé le plus tôt possible.

Service régional ou regroupements de services

Des municipalités ont, depuis un certain temps, entamé des discussions dans le but de regrouper certains services et la mise en place d’un service régional demeure toujours une possibilité. Déjà au moins trois regroupements de municipalités explorent quelques possibilités. À Saint-Anselme, Sainte-Claire et Saint-Henri, on discute de la possibilité de se doter d’un chef pompier qui superviserait les activités des trois municipalités. Les discussions sur le sujet reprendront au cours des prochains jours. Les municipalités de la Contrée en montagnes, soit Saint-Léon, Saint-Nazaire, Buckland et Saint-Philémon ont vu Saint-Damien étudier la possibilité de se joindre à leurs démarches communes. Cinq municipalités du nord de la MRC ont aussi un concept à l’étude depuis un certain temps. Monsieur Daniel Brazeau, directeur du service de Sécurité incendie de la MRC de D’Autray a été invité à venir décrire la mise en place d’un service régional dans cette région lors d’une rencontre le 12 février dernier impliquant les maires, directeurs incendie et directeurs généraux des municipalités de la MRC. La MRC de D’Autray a son propre service régional depuis le 1er janvier 2004 et celui-ci est composé de 110 employés incluant les employés civils répartis dans huit casernes.

Beaumont s’intéresse au Système Cascade

Le dossier du système Cascade, qui sert à approvisionner en air respirable l’ensemble des services incendie de la MRC, faire aussi partie des conversations depuis que la municipalité de Saint-Damien a annoncé son intention de ne plus offrir le service. Voilà que le service incendie de la municipalité de Beaumont manifeste son intérêt, avec l’appui de la municipalité. La MRC de Bellechasse travaille toutefois sur plusieurs hypothèses dont celle d’offrir elle-même le service. Cinq scénarios ont été étudiés parmi lesquels l’acquisition d’un véhicule neuf ou usagé pourrait faire foi de tout si aucune municipalité ne levait la main. L’entreprise privée pourrait aussi être mise à contribution.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires