Le projet de piste d’accélération à Saint-Just toujours vivant

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde

Le projet d’aménager une piste qui servirait à des compétitions d’accélération d’automobiles ou autres est toujours vivant à Saint-Just. Un projet de modification de zonage au règlement d’urbanisme de la municipalité a récemment été rejeté par un bon nombre de citoyens ce qui permettrait au projet de voir le jour sur le lieu qui avait été préalablement choisi, soit le rang St-Isidore près de la route 283. Le projet initial avait été présenté par deux promoteurs, Gino Therrien et Alain Gagné. Un malentendu pourrait toutefois à l’origine des retards dans le développement du projet.

L’un des deux promoteurs, Gino Therrien, soutient que le récent projet de la municipalité visait à empêcher l’aménagement de la piste, un parcours asphalté d’un quart de mile qui serait éventuellement accrédité par certaines fédérations. « Au début on avait l’appui de la municipalité mais un résident s’est inquiété du bruit et d’autres ont suivi. La municipalité est devenue sur ses gardes par la suite. »

La municipalité de Saint-Just souhaitait encadrer davantage le projet avec le nouveau règlement sans pour autant s’y opposer selon le maire Réal Bolduc. « On a appuyé le projet l’an dernier mais on ne voulait pas le faire à n’importe quel prix. Le bruit et la proximité de quelques habitations nous avaient forcés à regarder les endroits idéaux pour un tel projet. On avait trouvé un endroit qu’on a proposé sauf que les citoyens ont fait leur choix. »

Le maire Bolduc estime qu’il y a peut-être eu une mauvaise compréhension chez certaines personnes. « Ça veut pas dire qu’on est contre si on présente un règlement. On était déçu de l’interprétation que certaines personnes en ont faite. S’il y a toujours des promoteurs, ils devront montrer qu’ils sont sérieux. Ils voudront sûrement faire les choses de la bonne manière. Si c’est le cas, on va les épauler du mieux que l’on pourra. »

Y’a-t-il toujours un intérêt chez les promoteurs?? Gino Therrien estime que oui. « Il y avait un intérêt chez plusieurs au début mais en raison des obstacles, ça a diminué. On ne sait pas ce que l’on va faire pour le moment. Le but dans tout ça est de satisfaire les amateurs et d’amener une certaine activité économique dans le coin. C’est de plus en plus à la mode de toute façon. Il y aura des drags à Armagh, Saint-Damien, Saint-Fabien et Saint-Camille cet été. »

Le projet pourrait en être un de coopérative mentionne Gino Therrien qui ajoute que le projet a besoin de l’acceptabilité de la population et de la municipalité. La porte semble ouverte de part et d’autres. Certains malentendus devront toutefois être dissipés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires