Les étudiants du secondaire en classe à temps plein

Les étudiants du secondaire en classe à temps plein
François Legault martèle la prudence pendant la période actuelle. (Photo : Archives)

PANDÉMIE. Dans la zone orange, où se trouve la Chaudière-Appalaches, les étudiants des 3e, 4e et 5e secondaire, qui se rendent actuellement à l’école une journée sur deux, retourneront en classe à temps plein à compter du 22 mars prochain.

Il s’agit du seul changement réel pour les territoires orangés, les autres mesures annoncées par François Legault mardi après-midi se rapportant principalement à la zone rouge, c’est-à-dire Montréal et les alentours.

Ainsi, dans ces secteurs à partir du 22 mars, le couvre-feu sera porté à 21 h 30 dès demain. Les salles de spectacles pourront ouvrir et le nombre de personnes dans un lieu de culte sera augmenté à 25.

Les régions de la Côte-Nord, du Nord-du-Québec et de la Gaspésie / Îles-de-la-Madeleine passeront de l’orange au jaune.

La Fête nationale

Le premier ministre Legault a annoncé, que si tout se poursuit comme prévu, l’ensemble des Québécois qui désirent obtenir le vaccin, aura reçu une première dose le 24 juin prochain. «Cela va nous permettre de passer une meilleure Fête nationale que l’an dernier», a-t-il confié.

Pour ce qui est des personnes de 65 ans et plus, ils devraient avoir reçu une première dose de vaccin d’ici un mois.

Ça s’arrête là

M. Legault est conscient que les Québécois, en particulier les Montréalais, auraient aimé qu’il déconfine encore plus. «Nous devons y aller graduellement, surtout face à la menace que constituent les variants».

Selon les experts qu’il a consultés, la majorité des nouvelles infections seront, d’ici peu, imputables à un variant, en particulier le britannique. «Il ne faudrait pas que nous soyons obligés de reconfiner comme c’est le cas actuellement en Italie».

Le premier ministre a, par ailleurs, indiqué que les données semblent démontrer que l’impact de la semaine de relâche sur la progression de la COVID est limité, ce qui est une bonne nouvelle à son avis.

Astrazeneca

François Legault a réitéré sa confiance dans le vaccin de la firme Astrazeneca, indiquant que sa propre mère en a reçu une dose. «Quand viendra mon tour d’être vacciné, je n’aurai aucune hésitation à recevoir une dose de ce vaccin».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires