La Société du patrimoine de Saint-Léon-de-Standon entre officiellement en scène

La Société du patrimoine de Saint-Léon-de-Standon entre officiellement en scène

 Mesdames Nicole Breton

Avec en main la chartre obtenue le 18 avril 2012 et avec à son actif de remarquables réalisations comme le Musée de la Mémoire vivante, le Circuit patrimonial et son Symposium artistique, notamment, le comité provisoire de la Société du patrimoine de Saint-Léon-de-Standon a tenu son assemblée générale de fondation, le dimanche 28 octobre, dans les locaux qu’il occupe au sous-sol de l’église paroissiale. Quarante-huit personnes parmi lesquelles figurait le président de la Société historique de Bellechasse, M. Jean-Pierre Lamonde, ont assisté à cette assemblée au cours de laquelle l’organisme a procédé à l’élection de son premier conseil d’administration. Celui regroupe neuf personnes sous la coprésidence de Mme Françoise Bourgault et Lyne Carrier. Forte des succès des projets qu’elle a mis de l’avant au cours des deux dernières années avec l’appui de Patrimoine Canada et de Nouveaux horizons pour les aînés, la Société prévoit par ailleurs poursuivre ses projets de mise en valeur du patrimoine de Saint-Léon. Ainsi, l’organisme projette relater l’histoire des rangs, qui ont été les plus peuplés de la municipalité par le biais d’un circuit d’interprétation à l’exemple de celui inauguré au début de l’été 2012 dans le village, en y ajoutant si possible des modules d’interprétation interactifs et reconduire son symposium artistique. Les enregistrements des confidences d’aînées relatant les us et coutumes d’une époque révolue et qui sont diffusés dans le Musée de la Mémoire vivante se poursuivront tout comme les visites effectuées dans des centres d’hébergement de la région par des bénévoles avec des objets anciens du Musée de la mémoire vivante à partir desquels se font des échanges avec les résidants des foyers de Bellechasse à l’invitation du Service de l’éducation aux adultes de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud. Trois visites du genre une à Saint-Gervais et deux à Saint-Raphaël ont déjà été effectuées par Mme Bourgault et Carrier. Enfin, le développement d’un volet généalogie dans les champs d’expertise de la Société figure aussi dans ses objectifs. Les idées ne manquent donc pas à la Société du patrimoine de Saint-Léon, dont les dirigeants se félicitent du nombre de participants à son assemblée générale, ce qui témoigne de l’intérêt suscité par ses initiatives.

Poster un Commentaire

avatar