Nouveau passeport culturel dans Bellechasse

Serge Lamontagne redaction@lavoixdusud.com

Nouveau passeport culturel dans Bellechasse
La Société historique de Bellechasse a profité du lancement de la nouvelle saison d'exposition au Centre historique NDPS de Saint-Damien pour lancer, en compagnie de représentants d'autres sites historiques de la région, un nouveau passeport culturel qui permettra au public de les découvrir cet été. (Photo : La Voix du Sud - Serge Lamontagne)

HISTOIRE. HISTOIRE. Un nouveau passeport culturel donnant accès à quatre sites historiques de la MRC de Bellechasse voit le jour.

Initié par la Société historique de Bellechasse, en collaboration avec la MRC de Bellechasse, celui-ci sera offert au coût de 20 $ et permettra de visiter quatre sites gratuitement au cours de l’été, soit le Centre historique NDPS à Saint-Damien, les résidences de la Société du patrimoine de Sainte-Claire, l’exposition Espaces Mémoires vivantes de Saint-Léon (sous-sol de l’église) ainsi que Domaine de la Pointe-de-Saint-Vallier, dans la localité du même nom.

Tiré à 1 000 exemplaires, celui-ci sera en vente dans les différents attraits, à la boutique de la halte touristique de la MRC de Bellechasse à Saint-Michel, ainsi que sur le site web de la Société historique.

Agent culturel à la MRC de Bellechasse, Claude Lepage a salué l’initiative lancée par Pierre Lefebvre de la SHB qui souhaitait faire découvrir à la population non seulement les installations de Saint-Damien, mais les trois autres sites cités précédemment.

« On avait du financement disponible par le biais de l’entente de développement culturel et on a décidé d’aller de l’avant avec ce projet qui est très intéressant pour tout le monde », a-t-il indiqué.

Pour sa part, M. Lefebvre a souligné que ce passeport sera accompagné de quelques bonis, dont la possibilité de visiter les deux résidences historiques à Sainte-Claire ou encore de profiter d’une visite guidée des bâtiments patrimoniaux à Saint-Damien. « Comme les normes sanitaires ont pratiquement disparu, on peut recevoir plein de gens et il faut que tout le monde en profite », a-t-il indiqué.

Nouvelle saison au Centre historique NDPS

La Société historique de Bellechasse profitait de la présentation de ce nouveau passeport culturel pour lancer officiellement la nouvelle saison d’exposition au Centre historique NDPS à Saint-Damien, qui sera sous sa responsabilité pour une deuxième année consécutive.

Pierre Lefebvre indique que la prochaine saison estivale sera des plus remplies sur le site, la SHB ayant à sa disposition six employés qui seront actifs au centre historique et au centre d’archives.

Il a également tenu à rappeler qu’il s’agira de la dernière chance pour le public de voir l’exposition se trouvant sur les deux étages du centre historique puisque d’importants changements seront apportés en vue de l’été 2023.

Comme le mentionnait l’ancien président Michel Tardif après la récente assemblée générale de la SHB, le centre historique sera entièrement transformé et abritera, sur l’étage supérieur, le nouveau Musée de Bellechasse qui devrait accueillir différentes expositions (entre trois et six mois selon le cas) portant sur différentes thématiques portant sur l’histoire et le développement de Bellechasse.

Sur l’étage inférieur devrait se trouver le Centre d’archives Bellechasse qui se trouve actuellement dans l’aile H de la maison mère.

Nouvelle exposition sur la congrégation

Alors que les membres de la Congrégation des Sœurs Notre-Dame du Perpétuel Secours s’apprêtent à quitter Saint-Damien définitivement, à part une douzaine qui occuperont le nouveau siège social aménagé dans la Maison Généralice, la SHB s’est donné comme mandat de rendre un hommage à la congrégation religieuse et à l’empreinte que cette dernière a laissée dans la localité et la MRC de Bellechasse au cours des 130 dernières années en organisation une importante exposition permanente qui sera située dans la salle de réception attenante à la chapelle principale, qui sera elle aussi sous la responsabilité de l’organisme.

Pierre Lefebvre a mentionné qu’une fois la saison estivale terminée, l’exposition se trouvant dans le centre historique sera démantelée.

« Nous avons reçu la confirmation d’une subvention pour l’embauche de techniciens en muséologie. En septembre, tout ce qui s’y trouvera sera déménagé dans une réserve, répertorié, étiqueté et empaqueté soigneusement en vue de remplacer cette exposition permanente qui existe depuis 30 ans par une nouvelle exposition permanente portant sur l’histoire des religieuses », mentionne-t-il en rappelant que l’installation de cette exposition clé en main, sur laquelle la SHB travaille en collaboration des spécialistes, s’amorcera en avril prochain.

« On n’a pas peur de dire qu’il s’agira de la plus belle exposition portant sur les communautés religieuses au Canada. Il y aura une ligne du temps, des témoignages de personnes qui y ont travaillé, des objets uniques et on va donner l’essence même des religieuses et des clientèles qui ont été prises en charge par ces dernières, soit les orphelins, les personnes qui sont venues chercher leur brevet d’enseignement ou leurs diplômes, les personnes âgées et les malades dont elles ont pris soin », insiste-t-il.

« On va devoir acheter de vieux jouets pour montrer la vie à l’époque. Il y aura des photos d’époque qui montreront qu’une vraie vie de famille se déroulait derrière la Maison généralice », poursuit-il en ajoutant que d’importants travaux seront apportés à l’espace qui accueillera cette exposition.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires