Plus de 6 500 personnes au Théâtre du Ganoué

Plus de 6 500 personnes au Théâtre du Ganoué

Angélique et Céline s'en sont donné à cœur joie cet été au Ganoué.

Crédit photo : Amélie Carrier

CULTURE. Le Théâtre du Ganoué a connu un succès d’achalandage retentissant l’été dernier, les trois pièces attirant plus de 6 500 personnes pour un taux d’occupation supérieur à 80 %.

C’est le constat livré par le conseil d’administration lors de la plus récente assemblée générale annuelle de l’organisation. Les résultats communiqués représentent une belle augmentation par rapport à l’année précédente.

La pièce «Docteur, ça fait mal! », présentée par la troupe les Cabochons, a permis d’accueillir 2 293 spectateurs sur 14 représentations, ce qui représente un taux d’occupation de 82 %.

Avec 1 898 personnes présentes, la pièce «Une fois au chalet» de la Troupe Minute, a pour sa part permis 79 % d’occupation sur 12 représentations. Enfin, les 14 représentations de la pièce «Semi-Autonome», présentée par la troupe les Amuses-Gueules, ont été vues par 2 330 personnes, soit 83 % d’occupation.

«Nous avions environ 70 % d’occupation les années passées. Il a fait chaud cet été et ça aurait pu nous nuire, mais non les gens sont venus quand même. Nous avions de bonnes pièces et on a changé notre façon de nous publiciser. C’est flatteur de voir que le gens s’intéressent au théâtre», a résumé la présidente du conseil d’administration, Marie-Claude Paradis.

Ainsi, la période de recrutement avec les artistes pour la prochaine année est en cours. L’organisme entend profiter de son succès pour explorer de nouvelles avenues. «Nous avons refusé des gens certains soirs. Certains reviennent et d’autres étaient de passages.  On connait bien les troupes qui viennent chez nous, mais il n’est pas dit que nous n’aurons pas de nouveaux visages l’été prochain, ce qui pourrait encore là nous amener une nouvelle clientèle», laisse-t-elle entendre. Un autre été semblable pourrait inciter l’organisation à aller de l’avant avec certaines réparations à son bâtiment.

Poster un Commentaire

avatar