Davantage de modèles de véhicules électriques seront admissibles à la remise fédérale

Mia Rabson, La Presse Canadienne
Davantage de modèles de véhicules électriques seront admissibles à la remise fédérale

OTTAWA — Le gouvernement fédéral augmente le nombre de véhicules électriques admissibles au rabais à l’achat. Il tient sa promesse d’inclure certains des nouveaux VUS et camionnettes arrivant sur le marché des véhicules électriques.

Le ministre des Transports, Omar Alghabra, a déclaré vendredi qu’environ quatre Canadiens sur cinq souhaitaient que leur prochain achat de véhicule soit un modèle électrique, mais puisque les prix d’achat sont encore un peu plus élevés que les voitures à essence conventionnelles, ils ont besoin d’un peu d’aide pour les encourager. 

«Nous savons que l’avenir de notre secteur des transports doit être vert, a-t-il déclaré. Et l’avenir, ce sont les véhicules à zéro émission.»

Plus tard cette année, les libéraux ont l’intention d’exiger que d’ici 2026, un cinquième des véhicules vendus soit électrique. La moitié des ventes doivent être électriques d’ici 2030, et en 2035, aucun nouveau véhicule à essence ne sera autorisé.

En 2021, environ un véhicule neuf sur 20 était électrique.

Le récent budget a ajouté 1,7 milliard $ au populaire programme d’incitatifs pour les véhicules zéro émission. Depuis 2019, le programme a distribué plus de 611 millions $ en remises à plus de 141 000 acheteurs de voitures.

Initialement, le prix d’achat maximal d’un véhicule pour se qualifier au programme était de 45 000 $, et pouvait atteindre 55 000 $ avec les options. Les véhicules d’au moins sept sièges pouvaient être admissibles avec un prix maximum de 55 000 $.

Dès lundi, le prix maximum pour les voitures passera à 55 000 $ (65 000 $ avec options). Pour les camions, VUS et fourgonnettes, le prix grimpera à 60 000 $ (70 000 $ avec options).

Les véhicules électriques à batterie, hybrides rechargeables et à pile à combustible pouvant parcourir au moins 50 kilomètres avec une seule charge auront droit à 5000 $. Ceux qui ont une autonomie plus courte pourront obtenir 2500 $. Auparavant, seuls les véhicules entièrement électriques pouvaient obtenir le montant maximum, tandis que les voitures hybrides rechargeables bénéficiaient du rabais le moins élevé.

Les changements au programme fédéral ont ajouté 14 nouveaux véhicules à la liste et ont fait passer quatre modèles hybrides rechargeables du rabais de 2500 $ à celui de 5000 $.

Les Canadiens sont de grands adeptes de grosses voitures, en particulier des VUS et des multisegments, qui représentaient l’an dernier 55 % de chaque nouveau véhicule passager immatriculé. Les camionnettes représentaient environ 21 % et les automobiles 20 %.

Jusqu’à récemment, presque tous les véhicules électriques étaient de petites voitures ou de petits VUS multisegments. Il y a plus d’une douzaine de camionnettes, de plus gros VUS et de véhicules multisegments électriques qui arriveront sur le marché au cours des deux prochaines années, mais leurs prix sont supérieurs à l’ancienne limite d’admissibilité. 

L’ajustement de la limite a ajouté de nouveaux VUS à la liste, tels que le Jeep Wrangler hybride rechargeable et le Lincoln Corsair Grand Touring.

Mais les premières camionnettes électriques attendues au Canada ne figurent pas actuellement sur la liste. Le Rivian R1T, avec un prix de base suggéré de plus de 86 000 $, dépasse largement la limite de qualification au programme. Il en va de même pour le F-150 Lightning, qui démarre actuellement à 68 000 $.

La responsable du programme de transport propre chez Clean Energy Canada, Joanna Kyriazis, a déclaré que le programme élargi aidera à surmonter le choc des prix des véhicules électriques pour de nombreuses personnes, mais les constructeurs de voitures populaires dont les prix ne respectent pas la limite devraient en prendre note.

Elle a dit que Ford propose un F-150 Lightning moins cher aux États-Unis, par exemple.

«Ces nouveaux plafonds des coûts des véhicules, bien que plus généreux, envoient toujours un signal fort aux constructeurs automobiles: fixez le prix de vos véhicules en conséquence», a-t-elle déclaré.

Une porte-parole de M. Alghabra a déclaré que Ford avait demandé l’inclusion d’un camion F-150 dans le programme plus tôt cette semaine et que cette demande était en cours d’évaluation.

Le Tesla Model 3 a été le véhicule électrique le plus populaire au Canada, représentant plus de 40 % des remises accordées à ce jour. Tesla a initialement fixé le prix de son modèle 3 juste en dessous du prix de qualification pour le rabais, mais l’automne dernier l’entreprise a augmenté le prix, invoquant la hausse des coûts d’approvisionnement, et il est tombé dans l’oubli. 

Tim Reuss, président de l’Association des concessionnaires d’automobiles du Canada, a déclaré qu’il était décevant que le gouvernement n’augmente pas le montant de la remise.

«Le simple fait d’augmenter les limites pour rendre quelques véhicules supplémentaires admissibles au programme sans augmenter le montant de l’incitatif ne résout pas le problème de l’abordabilité – nous sommes donc déçus», a-t-il mentionné.

Les États-Unis offrent un crédit d’impôt pouvant atteindre 7500 $ US pour l’achat de véhicules électriques. La remise de l’Allemagne équivaut à peu près à 12 400 $ CAN, en France, elle atteint 9600 $ et au Royaume-Uni, 6800 $.

En 2018, le Canada avait des statistiques de ventes de véhicules électriques similaires à celles de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni. En 2021, les ventes de véhicules électriques en Allemagne ont grimpé en flèche à environ un véhicule neuf vendu sur quatre, tandis qu’au Royaume-Uni et en France, elles atteignent près d’un véhicule sur cinq.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires