Evenepoel largue ses principaux aspirants et accentue son avance au Tour d’Espagne

The Associated Press

NAVA, Espagne — Remco Evenepoel a largué ses principaux aspirants lors d’une ascension éprouvante à Les Praeres et il a accentué son avance au sommet du classement du Tour d’Espagne, dimanche.

Le Sud-Africain Louis Meintjes a remporté la neuvième étape, franchissant la ligne d’arrivée avec plus d’une minute d’avance devant Samuele Battistella, Edoardo Zambanini et Evenepoel. 

Evenepoel a lancé une attaque à environ trois kilomètres du sommet et il a supplanté ses rivaux. Les cyclistes profiteront d’une journée de congé, lundi, avant de participer au contre-la-montre à Alicante, mardi.

Le Belge, qui fait partie de l’équipe Quick-Step Alpha Vinyl, a fait passer son avance devant Enric Mas de 28 à 72 secondes. Sa priorité devant le champion en titre du Tour d’Espagne, Primoz Roglic, a augmenté de plus de 50 secondes et l’écart entre les deux cyclistes est de près de deux minutes.

Roglic, qui cherche à obtenir un quatrième titre consécutif de la Vuelta, ce qui serait une première, a pris le 10e rang lors de l’étape de dimanche. Il a franchi la ligne d’arrivée deux minutes et 26 secondes après Meintjes.

Evenepoel a obtenu l’aide nécessaire de son équipe malgré la surprenante absence de Pieter Serry, qui s’est retiré de l’étape en raison d’un test positif à la COVID-19.

«Je suis très impressionné par l’équipe, a mentionné Evenepoel. Je suis si heureux avec les gars et ça me rend émotif de les voir travailler aussi dur pour moi. Dans une ascension comme celle-ci, tout est une question de puissance. Il n’y a pas d’aspiration parce que c’est trop à pic.» 

Meintjes est devenu le deuxième Sud-Africain à remporter une étape de la Vuelta, après Robbie Hunter, en 1999 et 2001.

«C’est quelque chose de spécial, a dit le cycliste de 30 ans. Je n’ai jamais monté sur le podium d’une étape d’un grand tour sauf pour un classement par équipe. C’était donc un de mes principaux objectifs avant de mettre fin à ma carrière. Ces derniers jours, je n’étais tout simplement pas assez rapide dans les arrivées en montagne. Si je ne peux pas (obtenir) un résultat de cette façon, le mieux était d’aller dans l’échappée et ç’a parfaitement fonctionné.»  

Meintjes a grimpé au 16e échelon du classement général, à près de sept minutes du meneur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires