Les Canadiennes remportent l’or au championnat mondial de hockey féminin

La Presse Canadienne
Les Canadiennes remportent l’or au championnat mondial de hockey féminin

HERNING — Brianne Jenner a réussi deux buts au deuxième tiers et le Canada a mérité l’or au championnat mondial de hockey féminin, dimanche, l’emportant 2-1 contre les États-Unis.

L’unifolié a ainsi pu conserver son titre à cet événement.

Jenner a d’abord marqué à 9:31 avec un tir des poignets, du bas du cercle droit. Elle s’était amenée près du but après avoir saisi une passe de Marie-Philip Poulin, contre la bande.

L’Ontarienne de 31 ans a réédité à 10:55 pendant une punition à Hannah Brandt, qui avait donné de la bande.

Juste avant ce deuxième but, Sarah Nurse a bien travaillé derrière le filet avant de nuire à la vision de la gardienne Nicole Hensley, lors du tir haut de Jenner.

Les Américaines ont conclu la période médiane en supériorité (Jenner, obstruction). Abby Roque en a profité pour réduire l’écart avec 20,8 secondes au cadran, faisant mouche de l’embouchure gauche, suite à une passe d’Amanda Kessel.

Roque marquait en avantage numérique pour la quatrième fois durant le tournoi.

Le Canada a écoulé avec succès un désavantage numérique au milieu de la troisième période.

L’Américaine Savannah Harmon a été punie quelques secondes plus tard, mais l’unifolié n’a pas réussi à bonifier sa priorité.

Avec 35 secondes à disputer, Kendall Coyne Schofield a été frustrée deux fois coup sur coup par Ann-Renée Desbiens, aux abords du filet.

Les Américaines avaient retiré Hensley en faveur d’une attaquante supplémentaire depuis plus de deux minutes.

«Il y a beaucoup de choses dont nous pouvons être fières, a mentionné Schofield. En même temps, nous devons tirer de grandes leçons de ce dénouement.»

Desbiens a fait 20 arrêts, Hensley 17. En troisième période, les États-Unis ont dominé 12-6 au chapitre des tirs.

«Ç’a n’a pas été très lisse, mais nous avons trouvé des solutions, a dit Jenner. Nous nous sommes retroussées les manches et nous avons fait le travail.»

Auteure de neuf buts à Pékin, Jenner a inscrit son premier but du championnat mondial en demi-finale.

«Je me disais de garder de bonnes habitudes et que ça finirait par rapporter», a t-elle confiée.

Les États-Unis ont triomphé cinq fois de suite au championnat mondial avant un triomphe canadien l’an dernier, à Calgary (une victoire de 3-2 en prolongation). Les Canadiennes ont aussi défait les Américaines 3-2 en finale des JO de Pékin, en février.

«Nous avons trouvé une nouvelle façon de gagner un championnat, a dit Poulin. Nous n’étions pas aussi productives qu’aux Jeux olympiques, mais (dimanche) nous avons fait le travail en avantage numérique, nous avons bloqué des tirs et nous avons écoulé des punitions. Ann-Renée a aussi réussi quelques arrêts clés.»

En ronde préliminaire, les Américaines avaient battu les Canadiennes 5-2.

Des États-Unis invaincus arrivaient au match de dimanche avec un différentiel de plus 47, contre plus 22 du côté canadien.

Le championnat mondial aura lieu au Canada l’an prochain et aux États-Unis en 2024.

Plus tôt dimanche, la République tchèque a remporté le bronze grâce à une victoire de 4-2 contre la Suisse.

Les Tchèques, dirigées par l’Albertaine Carla MacLeod, une ancienne défenseure avec l’équipe canadienne, avaient atteint le carré d’as du tournoi pour la première fois de leur histoire.

Natalie Mlynkova a mené l’attaque tchèque avec deux buts. Daniela Pejsova et Vendula Prybylova ont inscrit les autres filets.

Klara Peslarova a bloqué 18 rondelles et obtenu une mention d’aide sur le but de Prybylova.

Alina Marti et Nicole Vallario ont répliqué pour la Suisse, tandis qu’Andrea Braendli a réalisé 23 arrêts.

Le Japon a défait la Finlande 1-0 en tirs de barrage pour s’assurer de la cinquième place et d’un retour dans le groupe A en vue de la prochaine édition du tournoi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires