Les Penguins battent les Rangers 7-4 et prennent les devants dans la série

Will Graves, La Presse Canadienne
Les Penguins battent les Rangers 7-4 et prennent les devants dans la série

PITTSBURGH — Louis Domingue se rappelle encore des moments de sa jeunesse où il enfilait ses patins à roues alignées, tirait un filet de hockey dans la rue et s’imaginait en train de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Ce que le gardien des Penguins de Pittsburgh vit en ce moment va au-delà de ses rêves les plus fous.

Le vétéran a repoussé 32 tirs, dont plusieurs lors d’un désavantage numérique en troisième période, pour garder son équipe dans le match et permettre à Danton Heinen d’inscrire le but gagnant dans une victoire de 7-4 des Penguins contre les Rangers de New York, samedi soir.

«Pendant les, quoi, sept dernières années, j’ai fait la navette entre la LNH et la Ligue américaine. Aujourd’hui, c’est comme si j’étais redevenu une recrue», a mentionné Domingue, qui a été propulsé au rôle de partant en raison de blessures aux deux gardiens réguliers des Penguins, Tristan Jarry et Casey DeSmith.

«Je suis une recrue en séries… chaque jour amène quelque chose de nouveau pour moi. C’est une nouvelle expérience.»

Et le match de samedi représentait tout un défi pour une «recrue des séries».

Les Penguins pris les devants 2-1 dans la série de premier tour, mais ils ont eu une petite frousse en deuxième période, quand les Rangers ont comblé un déficit de trois buts pour créer l’égalité 4-4.

Heinen a finalement redonné le sourire aux partisans réunis au PPG Paints Arena quand il a sauté sur une rondelle libre près du filet des visiteurs en milieu de troisième. Son tir a trompé la vigilance d’Alexandar Georgiev du côté rapproché et a permis aux Penguins de prendre les devants — pour de bon cette fois.

«Beaucoup d’équipes ne se remettent pas d’échapper une avance de trois buts, a souligné l’entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan. Je crois que notre victoire démontre l’expérience et la persévérance de notre groupe.»

Les locaux ont écoulé deux désavantages numériques avant le but de Heinen.

«J’ai vécu des émotions en montagnes russes», a reconnu Heinen, qui a été chassé en troisième période pour un coup de bâton. «Notre désavantage numérique a été incroyable. Louis a été notre meilleur joueur dans ces moments, mais les gars se sont battus devant lui. J’ai eu la chance de marquer le but gagnant.»

La soirée avait bien commencé pour les Penguins, alors que Brock McGinn a ouvert la marque après moins de deux minutes de jeu. Kaapo Kakko a ensuite créé l’égalité, mais Jeff Carter et Evan Rodrigues — deux fois — ont battu Igor Shesterkin avant la fin du premier engagement.

Après avoir cédé quatre fois sur 15 tirs, Shesterkin a été chassé de son filet et a été remplacé par Georgiev, qui participait à son premier match en séries éliminatoires en carrière, pour le début de la deuxième période.

«Igor a été incroyable, a tenu à rappeler l’entraîneur-chef des Rangers, Gerard Gallant. Quand on regarde l’ensemble, il a joué 10 périodes dans les cinq derniers jours. Je pensais que c’était un bon moment pour lui permettre de se relancer.

«Le bon côté des choses, c’est que nous avons réussi à remonter la pente en deuxième. Le mauvais côté, c’est qu’ils ont marqué ce but en troisième.»

En effet, le changement a eu l’effet escompté par Gallant, puisque Frank Vatrano, Artemi Panarin et Andrew Copp ont permis aux visiteurs de ramener les deux équipes à la case départ pour la troisième période.

Heinen a cependant redonné une priorité d’un but à son équipe à 11:02 du troisième vingt avec son premier filet en trois ans lors des séries éliminatoires.

Jake Guentzel a ensuite doublé l’avance des Penguins en profitant d’un filet désert, puis Carter a aussi marqué dans une cage abandonnée pour obtenir son deuxième but de la rencontre.

Le quatrième duel aura lieu lundi soir.

— Par Will Graves, The Associated Press

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires