Un gala couronné de succès

Photo de Eric Gourde
Par Eric Gourde
Un gala couronné de succès
Mario Boilard Jr. a subi une défaite par décision partagée, mais contre un adversaire beaucoup plus expérimenté que lui. (Photo : La Voix du Sud - Éric Gourde)

SPORTS.  Plus de 700 personnes ont assisté au gala de boxe olympique, présenté samedi dernier au centre sportif Claude Bédard de Sainte-Justine.

Avec 13 prestations au programme, il s’agit de la meilleure assistance pour un événement du genre à Sainte-Justine qui en était à un 3e gala en cinq ans. « Nous étions toujours près des 700 personnes lors des deux premières éditions, sauf que là, nous l’avons dépassé. Comme on était de retour après deux ans de pause en raison de la pandémie, c’est un beau succès », indique le principal organisateur de l’événement, Mario Boilard.

Ce dernier explique que la carte de la soirée a été difficile à programmer, puisque plusieurs athlètes se sont désistés à quelques jours d’avis en raison de blessures ou autres. « Il faut faire beaucoup de gymnastique, car il faut tenir compte de l’âge, du poids et de l’expérience des boxeurs quand on fait des jumelages. C’est pourquoi Mario Boilard Jr. A dû faire face à un boxeur beaucoup plus expérimenté que lui, qui avait déjà été sur l’équipe canadienne, notamment. On tenait à ce qu’il soit du gala et on a eu droit un très bon spectacle malgré cela. »

Les boxeurs et boxeuses du club M.A.A. de Sainte-Justine ont aussi fait bonne figure dans leurs affrontements respectifs, même si ce ne sont pas tous les athlètes en présence qui ont pu repartir avec la victoire. « C’est la force d’un bon gala. Si tous les boxeurs locaux gagnent, autant les amateurs que les clubs de l’extérieur pourraient être déçus. Ça permet aussi à nos boxeurs de s’améliorer du même coup. »

Particularité lors du gala, la tenue de combats autant masculins que féminins. Mario Boilard indique que les femmes s’intéressent de plus en plus à la discipline. « Dans mon temps, on ne voyait pas ça souvent, des femmes entrer dans un ring de boxe. Aujourd’hui, c’est bien différent. Beaucoup de filles le font et dans bien des cas pour l’entrainement. On a près de 75 membres au club et les femmes sont plus nombreuses. »

M. Boilard a aussi tenu à saluer le travail de ses membres et du groupe de bénévoles ayant travaillé à la mise en place du gala et a confirmé la tenue d’un autre événement en juin 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires