UPA: James Allen demeurerait en Chaudière-Appalaches

Eric Gourde 
redaction@lavoixdusud.com

UPA: James Allen demeurerait en Chaudière-Appalaches
Selon James Allen, président de l'UPA de la Chaudière-Appalaches, son travail au sein de la région n'est pas terminé. (Photo : (Photo - Archives))

AGRICULTURE.  L’actuel président de l’UPA en Chaudière-Appalaches, James Allen, ne prévoit pas se lancer à la poursuite de la succession de Marcel Groleau à la présidence de l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA).

Sa boule de cristal l’amène plutôt à voir l’actuel vice-président à l’échelle de la province, Martin Caron, accéder à la présidence et son prédécesseur à la présidence régionale et actuel 2e vice-président provincial, Paul Doyon, gravir un échelon.

« Il y a toujours un jeu de chaise musicale qui se fait autant régionalement qu’à l’échelle du Québec. Peut-être y aura-t-il aussi des élections aussi. C’est difficile à prévoir. Ce sont de grosses chaussures à prendre. »

Producteur agricole de Saint-Anselme, James Allen juge avoir encore des choses à réaliser dans la région avant de passer à un échelon supérieur dans le futur. « Je me suis donné des défis à réaliser, dont notre service de comptabilité et fiscalité, qui est en voie de réalisation, et nous avons mis sur pied au niveau provincial une coopérative pour mettre en réseau tous nos comptables dans les différents centres. Les producteurs nous demandent aussi d’avoir un centre d’emploi agricole à l’échelle de la province, alors il y a encore des choses à réaliser. Si je vais au provincial un jour, le régional, c’est terminé. »

Rappelons que l’actuel président de l’UPA, Marcel Groleau, avait annoncé aux membres au début du mois qu’il ne sollicitera pas un sixième mandat à la présidence générale de l’organisation, à l’occasion du Congrès général de décembre prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires